12 astuces pour profiter des fêtes tout en préservant votre corps !

Pour préserver votre corps durant les fêtes de fin d’année, l’idéal serait de réussir à vous amuser, tout en mangeant léger et en ne buvant pas d’alcool. Hors de question ? C’est compréhensible ! L’autre possibilité serait de préparer votre organisme en allégeant vos repas, dès la mi-décembre. Vous vous apprêtez à quitter cette page, pour lire un article plus enthousiasmant ? Restez ! Il existe une troisième solution : dans la vie, il faut savoir se faire plaisir et les fêtes de fin d’années sont là pour ça. Alors, profitez-en !

Néanmoins, votre système digestif vous serait reconnaissant de bien vouloir lui donner un petit coup de pouce. Il n’a rien demandé, lui ! C’est votre cerveau qui s’en tire bien, dans l’histoire ! Alors, afin de soutenir vos gentils soldats pour tout le travail qu’ils abattent durant ces deux semaines infernales, il existe quelques astuces. Qui n’a jamais rêvé d’avoir un teint (et un foie) de jeune fille, dès le 1er janvier au matin… ou à midi !

Prêtes à démarrer une nouvelle année en pleine forme ?

Préparez le terrain : mettez-vous en mode prétox

Normalement, la vraie prétox consiste en une détoxination de l’organisme sur une durée de cinq à sept jours. Il s’agit de limiter les aliments gras, sucrés, les protéines animales, éviter le gluten et le lactose, supprimer les excitants et l’alcool. De cette façon, l’ensemble de votre appareil digestif se met au repos et prend des forces pour affronter les fêtes. Que celles qui se sentent prêtes à mettre cela en place n’hésite pas !

Plus simplement, vous pouvez vous contenter d’une courte monodiète d’une journée, la veille d’un gros repas. Vous ne devrez consommer qu’un seul aliment. La monodiète de pommes est la plus courante. De saison, cet aliment offre un large choix de types de préparation, ce qui évite la lassitude alimentaire. Que vous la dégustiez crue, râpée, en compote ou au four, une consommation de deux à trois kilos de pommes bio sur quatre repas soulagera et reposera vos organes digestifs, qui n’auront qu’un seul type d’enzyme à utiliser. Pensez à la cannelle pour donner un peu de peps à vos plats de pommes ! Si vous préférez le salé, la monodiète de pommes de terre est tout à fait possible, agrémentées d’épices et d’herbes aromatiques. Point de beurre ! Quel que soit l’aliment choisi, une monodiète d’une journée est déjà suffisante pour produire un effet intéressant.

Quelques jours avant cette monodiète, faites le plein de probiotiques et entamer une cure de radis noir ou d’artichaut, afin d’aider le foie à drainer et à éliminer. Dans la même logique, pensez à beaucoup boire. De l’eau, évidemment !

Pensez au charbon noir

Le charbon noir absorbe tout ce qu’il croise sur son passage ! C’est pourquoi il est utile de prendre deux gélules de charbon noir activé avant et après votre repas de fête. S’il ne va pas faire tomber votre taux d’alcoolémie à zéro, le charbon pourra limiter les effets néfastes de l’alcool sur votre organisme et faire barrage à la gueule de bois du lendemain de fête. Il fonctionne comme une éponge et assainit votre organisme en l’aidant à se débarrasser des toxines. En absorbant l’acidité, il limitera les nausées et inconforts intestinaux du lendemain.

Attention ! Si vous prenez des médicaments ou la pilule contraceptive, veillez à espacer vos prises médicamenteuses d’au moins trois heures avec les prises de charbon. Dans le cas contraire, vous risqueriez d’annuler l’effet des médicaments.

Aidez votre estomac à digérer

Juste avant le repas, si vous le pouvez, mangez de l’ananas ou de la papaye. Ces fruits possèdent des enzymes qui aident à la dégradation des protéines dans l’estomac. Votre digestion en sera par conséquent facilitée. Cela évitera les surcharges d’acidité qui surviennent lorsque votre estomac peinent à digérer une quantité trop importante de protéines. Or, les repas de fêtes n’en manquent pas : viandes, volailles, poissons, charcuteries, fruits de mer, crèmes, fromages, desserts lactés, etc. Grâce à la papaïne de la papaye et à bromélaïne de l’ananas, vous sortirez de table plus légère ! Si vous ne vous voyez pas croquer discrètement dans une tranche d’ananas glissée dans votre sac à main, il existe des gélules qui combinent ananas et papaye!

Utilisez des épices digestives

Lorsque vient le moment du repas, surtout si vous êtes invitée, l’objectif est de vous détendre, de vous faire plaisir et de profiter pleinement de cette période de fêtes ! Il ne s’agit pas de vous restreindre, mais de vous laisser vivre, tout en tentant d’agir sur certains plans qui pourraient avoir un impact positif, sans vous gâcher la soirée. Le recours aux épices fait partie de ces petites astuces qui n’ont rien de contraignantes et apportent de nombreux bénéfices. Si vous en avez l’occasion, colorez et relevez vos plats avec de la cannelle, du gingembre, du cumin, du fenouil, de la coriandre ou de l’anis, qui sont des épices et des plantes digestives très efficaces ! Malin, non ?

Mâchez

On ne le répètera jamais assez : mâchez ! Vous mangerez moins, vous profiterez mieux et vous souffrirez moins dans la nuit ou le lendemain ! En mâchant, vous facilitez la tâche de vos organes digestifs qui auront moins de travail de dégradation. En dehors du rôle joué par la mastication, la digestion commence également dans la bouche, grâce à l’intervention des glandes salivaires. La salive contient des amylases, qui sont des enzymes dont le rôle est d’entamer la dégradation des glucides. Alors faites-vous les dents !

N’oubliez pas les fibres

Il suffit parfois de peu de choses pour limiter la casse. Il n’est pas question de vous priver de votre bonne vieille dinde, de vos Saint-Jacques à la crème ou de votre plateau de fromage, mais d’accompagner la première avec un peu de haricots, la seconde avec du fenouil et le troisième avec de la salade ! Lorsque vous consommez un produit gras ou des protéines, accompagnez-les de légumes ou de céréales complètes. Grâce aux fibres qu’ils contiennent, vous régulerez votre glycémie, augmenterez votre sensation de satiété et faciliterez la digestion de votre repas.

A lire : Nos Conseils pour mieux manger !

Lâchez-vous sur les huîtres !

S’il est un met festif et de saison, ce sont bien les huîtres ! Bonne nouvelle : vous pouvez en consommer sans culpabiliser. Elles sont en effet peu caloriques, riches en vitamines (B 12, A et D) et en minéraux (zinc, sodium, phosphore, potassium, fer)… et tellement délicieuses ! Elles ont en outre des effets anti-inflammatoires et protecteurs du système cardiovasculaire. Attention toutefois aux intoxications et aux allergies !

Buvez de l’eau (entre autres) !

Une fois encore, il ne s’agit pas de vous priver de votre apéritif ou de votre coupette de champagne au moment des douze coups de minuit ! Non. Il est simplement question de vous inviter à boire de l’eau, en parallèle. Vous le savez peut-être déjà : l’alcool déshydrate. Or, cette déshydratation est responsable de certains des désagréments de l’effet “gueule de bois”. Il faut par conséquent alterner un verre d’alcool avec un verre d’eau, afin de réhydrater le corps et mettre à distance la migraine du lendemain. L’eau contribue également à réduire l’acidité, qui elle est à l’origine des nausées. Par ailleurs, il serait bon d’arrêter la consommation d’alcool deux heures avant de rejoindre votre lit. Buvez un litre d’eau et ajoutez-y quelques gouttes de citron, qui soutiendra votre foie. Et profitez-en pour avaler vos deux gélules de charbon noir !

Marchez

Malgré le froid, la pluie et la neige, on ne sait jamais, peut-être aurez-vous envie d’aller prendre l’air à deux heures du matin ! Ne résistez pas à cet appel de votre corps et aidez-le à évacuer tout ce que vous venez de lui faire avaler. Marcher aide à la digestion et vous permet aussi de garder les idées claires !

Soulagez votre système digestif : passez en mode détox !

La fête est finie ! Vous devriez ne pas être en trop mauvaise état. Si l’apparence est bonne, il est toutefois nécessaire de réparer en profondeur. Vous avez passé de bonnes fêtes, alors la moindre des choses serait de remercier votre corps pour sa coopération. Repassez dès la fin de votre marathon gastronomique en mode monodiète, afin de débarrasser votre organisme de toutes les toxines accumulées. Poursuivez votre cure de probiotique, de radis noir et d’artichaut. Vous soutiendrez ainsi votre foie dans son travail d’élimination. Buvez, buvez, buvez ! Buvez tout ce qui vous fera du bien : de l’eau, des infusions, des décoctions, au romain, au pissenlit, à la reine des prés, etc.

Dormez

Votre corps a besoin de récupérer. Il est temps de vous reposer. Vous y aviez déjà songé vous-même ? Tant mieux !

Du mal à dormir ? Lisez notre article pour dormir comme un bébé !

Restez au chaud !

Après de tels excès, votre corps est affaibli. S’il est bon de prendre l’air, ayez conscience du fait que ces périodes de haute voltige gastronomique fragilisent votre organisme et que l’acidité  accumulée est propice au développement de maladies. Restez au chaud et votre foie aussi ! Une bouillotte sur votre flanc droit fera le plus grand bien à cet organe qui a tant à faire en ces jours orgiaques ! Le foie travaille essentiellement la nuit et la chaleur soutient le drainage hépatique.

Avec ces astuces, vous êtes assurée de vous faire plaisir, tout en pensant à votre corps. Allez, que la fête commence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *