L’œuf, un aliment parfait !

L’œuf a longtemps été condamné au nom de l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang qu’il provoquerait, pouvant entraîner des accidents vasculaires cérébraux. Aujourd’hui, il est au contraire l’aliment miracle, dont les plus grandes organisations internationales, telles que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ou la FAO (Food and Agriculture Organisation) vantent les mérites. Pourquoi l’œuf est-il si miraculeux ? Focus sur le petit chouchou d’une alimentation saine et équilibrée.

Pourquoi a-t-on longtemps cassé du sucre sur les œufs ?

L’œuf serait bien trop gras

L’œuf fut l’objet de toutes les critiques fondées sur de nombreuses idées reçues. Les informations données en guise d’arguments étaient souvent justes, mais imparfaitement formulées ou mal interprétées. Ainsi, l’œuf est-il effectivement l’aliment qui contient le plus de cholestérol. Toutefois, en quoi est-ce nuisible de consommer ce type d’aliment ?

Halte au procès : nous avons besoin de graisses pour vivre !

Le problème ne vient pas de la richesse en cholestérol d’un aliment, mais de la nature des acides gras contenus. Sont-ils saturés, polyinsaturés ou mono-insaturés ? Certains acides gras contribuent même à faire baisser le taux de “mauvais cholestérol” dans le sang ! Et le “bon cholestérol”, le corps en a impérativement besoin pour fonctionner correctement, alors arrêtons le procès !

C’est à force de diaboliser les aliments gras, et à leur tête, l’œuf, que l’industrie agroalimentaire à laisser le champ libre aux aliments lights, aux produits sucrés et aux produits salés, bien plus néfaste que les aliments riches en graisses. Si le nombre de personnes obèses ne cesse d’augmenter, alors que la population est invitée à supprimer tout le gras de son alimentation, c’est bien que le problème vient d’ailleurs !

Les apports alimentaires en cholestérol sont-ils déterminants ?

Le taux de cholestérol dans le sang n’est que très peu influencé par le cholestérol présent dans les aliments que nous consommons. En effet, cet élément est tellement indispensable à la vie que notre corps a été conçu pour en fabriquer lui-même. Le foie est chargé de réaliser cette mission déterminante. Il produit ⅘ du cholestérol sanguin. Par conséquent, le cholestérol alimentaire n’a que peu d’impact. L’obésité est essentiellement due à une consommation trop importante de sucres et d’alcool, stockés sous forme de triglycérides, et donc de graisses, par le foie. Notre brioche disgracieuse viendrait donc de notre consommation de sucre et non de produits gras !

Par ailleurs, de nombreuses études épidémiologiques sérieuses ont montré qu’il n’existait pas de lien entre une consommation quotidienne d’œufs et une augmentation des maladies cardio-vasculaires. L’hypercholestérolémie serait davantage due à la sédentarité et aux gènes, qu’à des excès de consommation de graisses, tant que les proportions ne sont pas ahurissantes !

Pourquoi faut-il absolument manger des œufs ?

C’est la meilleure source de protéines

L’œuf contient 13 grammes de protéines pour 100 grammes. Par ailleurs, il est le seul aliment qui contient à lui seul l’ensemble des huit acides aminés essentiels (AAE). Ceux-ci sont indispensables au bon fonctionnement du corps humain. Or, l’homme ne peut les fabriquer et doit, par conséquent, impérativement les trouver dans son alimentation en combinant diverses sources d’AAE. En consommant un œuf, vous avez la totale ! Cela ne vous dispense pas de varier votre alimentation. Néanmoins, l’œuf vous facilite la tâche !

Le blanc contient de l’eau et une protéine qui s’appelle l’albumine. Le jaune contient des protéines et des lipides.

C’est un atout santé

L’œuf est un aliment riche en oméga 3, en vitamines et en minéraux. En effet, il contient :

  • de la vitamine A ;
  • des vitamines du groupe B (B2, B5, B6, B9, B12) ;
  • de la vitamine D ;
  • de la vitamine E ;
  • de la vitamine K ;
  • des minéraux (calcium, zinc, cuivre, sodium, fer, sélénium, magnésium, phosphore et potassium).
  • des antioxydants ;
  • de la choline (excellente pour le cerveau) ;
  • ⅔ d’acides gras insaturés, dont 5 grammes d’oméga 3 si les oeufs sont bio.

Les bienfaits nutritionnels sont encore plus notables si les poules sont élevées en plein air, avec une alimentation vivante, naturelle et biologique.

C’est un atout régime

Et, oui ! Vous ne penseriez pas à consommer des œufs dans le cadre d’un régime ? Vous devriez ! L’œuf est peu calorique. En effet, la valeur calorique de deux œufs est de 90 à 160 calories, selon le mode de cuisson. En comparaison, pour 100 grammes de steak haché, il faut compter 250 calories.

Par ailleurs, manger un œuf rassasie très vite. En effet, sa richesse en protéines et son faible indice glycémique vous donneront assez rapidement un sentiment de satiété et limiteront les envies de grignotages.

Ce n’est pas cher !

Les œufs sont de purs bijoux nutritionnels et, en plus, ils sont bon marché ! Pourquoi s’acharner à consommer des kilos de viande par an, pour un budget colossal ? Réduisez votre consommation de bœuf et accordez davantage de place aux œufs dans votre alimentation quotidienne. Votre porte-monnaie vous en remerciera et la planète aussi !

C’est un aliment éthique

On peut considérer que le fait de manger des œufs est un moyen de consommer des protéines animales sans avoir à tuer un animal. L’œuf n’est pas un fœtus de poussin, comme certains le croient. Une poule peut pondre des œufs sans l’intervention d’un coq !

Le jaune correspond au départ à l’ovule (ici, non fécondé), puis devient une réserve lipidique pour l’éventuel futur embryon. Cette image vient de vous ôter l’envie de consommer des œufs pour les trois prochains siècles, mais il était important que vous ayez connaissance de cette information, pour votre culture générale ! Le blanc, quant à lui, est une réserve nutritive. Quoi qu’il en soit, sachez que vous ne tuez aucun animal en devenir lorsque vous mangez un œuf.

Combien manger d’œufs par jour ?

Il était auparavant recommandé de ne pas consommer plus de deux œufs par semaine. Aujourd’hui, certains nutritionnistes préconisent encore de ne pas dépasser la dose de six ou sept œufs. Pourtant, il est désormais reconnu par de nombreux cardiologues que l’on peut manger trois œufs par jour et par personne.

Il faut toutefois se méfier, car l’œuf est assez allergisant. Par conséquent, si vous avez un terrain à tendance allergique, ne consommez pas d’œufs quotidiennement.

Comment bien choisir les œufs que vous achetez dans le commerce ?

Si vous n’avez pas la chance d’avoir votre propre poulailler ou de pouvoir vous approvisionner auprès d’un éleveur de poules, il peut être intéressant d’apprendre à choisir les œufs que vous allez consommer.

Le mode d’élevage

Celui-ci est traduit par le premier chiffre du code inscrit sur la coquille d’oeuf :

  • 0 : agriculture biologique ;
  • 1 : élevage en plein air ;
  • 2 : élevage au sol ;
  • 3 : élevage en batterie.

La provenance

La suite du code donne des informations sur la provenance de l’œuf :

  • si le code contient les lettres “FR”, cela signifie, vous l’aurez compris, que l’œuf vient de France ;
  • les lettres suivantes servent à identifier l’éleveur ;
  • les deux derniers chiffres informent sur le bâtiment où la ponte a eu lieu.

La taille et la couleur

La taille et la couleur n’ont aucune incidence sur la qualité nutritive de l’œuf. La race de la poule explique une coquille blanche ou beige. Par ailleurs, que l’œuf soit S ou XL, cela n’aura d’autre conséquence que celle de la quantité d’acides gras, de protéines ou de calories consommées.

Comment conserver ses œufs ?

Vous faites peut-être partie de ces personnes qui conservent leurs œufs au réfrigérateur. Si vous réfléchissez bien, il est assez étrange de procéder ainsi, alors que dans le supermarché, vous le voyez bien, les œufs ne sont jamais au frais ! Et oui, un œuf se conserve à température ambiante, tant que celle-ci n’est pas trop élevée.

Un œuf se conserve environ un mois, dans un endroit sec et frais, et dans une boîte laissant passer l’oxygène. Pour les consommer à la coque, au plat ou mollet, il est recommandé de ne pas attendre plus de huit ou neuf jours après la ponte.

Comment bien cuire ses œufs ?

Afin de préserver au maximum les bienfaits des œufs, il est préférable de ne pas, ou peu, faire cuire le jaune. Par conséquent, le mode de cuisson idéal est l’œuf à la coque, suivi par l’œuf au plat. Au contraire, l’œuf dur a moins d’intérêt nutritionnel et peut se révéler indigeste.

Pensez à accompagner vos œufs de légumes, afin de corriger le côté acidifiant de l’œuf, comme tout aliment d’origine animale.

Vous pouvez déculpabiliser et inviter les œufs à votre table ! Sortez les coquetiers 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *