3 raisons qui font que le sexe est plus compliqué en été !

Comme moi, vous avez sans doute déjà lu ces articles à propos des bienfaits de l’été sur notre sexualité. En plein mois de juillet en effet, il fait beau, les petites tenues féminines et masculines sont de rigueur et le temps fait un peu moins défaut.

Mais l’été rime aussi avec chaleur excessive et canicule, insectes en tout genre et repas, week-ends ou semaines en famille ou entre amis. Bref, autant de freins potentiels à l’épanouissement de toute forme de rapprochements intimes, des jours et des jours durant.

En été il fait TROP chaud

C’est un fait, je n’y peux rien, vous n’y pouvez rien, mais l’été, il fait chaud. De plus en plus chaud. Souvent trop chaud. D’ailleurs, si l’on en croit les spécialistes du climat, la tendance devrait s’accentuer dans les prochaines décennies.

  1. La conséquence sur nos nuits

Une ambiance lourde, étouffante, la peau collante ou coulante, les draps difficiles à supporter et parfois même, une migraine carabinée.

  1. La conséquence sur nos vies

Un sommeil compliqué, des couples installés chacun de leur côté ou dans deux lits séparés, des réveils difficiles, une humeur massacrante et une vie sexuelle réduite à néant au risque de rester collés dans un généreux échange de transpiration.

  1. La solution

Vivre dans le noir dès les premiers rayons du soleil en fermant volets, fenêtres et rideaux, déménager en Bretagne, installer une baignoire de glaçons ou vivre nu ! Chacune de ces solutions étant moins raisonnable que la précédente, vous en conviendrez.

Les fenêtres sont TOUJOURS ouvertes

Courageusement, vous avez décidé de braver l’humidité estivale des échanges corporels avec votre partenaire. Toutefois, pour ne pas mourir étouffé vous avez ouvert en grand toutes les fenêtres de la maison dès la nuit tombée.

Dès lors, sachez que le moindre son, même le plus petit soupir se répercute et s’amplifie contre les murs chauds des maisons ou des appartements environnants.

  1. La conséquence sur nos nuits

Discrétion non assurée, surtout si vous avez l’habitude de vous exprimer pendant les ébats !

  1. La conséquence sur nos vies

Câlins discrets imposés. Or, la légende raconte que des couples préféreraient refuser tout rapprochement physique plutôt que de pratiquer le sexe silencieux.

  1. La solution

Attendre le repas entre amis ou le traditionnel karaoké des voisins, sauter sur l’occasion du feu d’artifice le 14 juillet, ou investir dans quelques accessoires tels un délicat bâillon !

Vous profitez des bruits des voisins

Même si vous avez la chance d’habiter une maison non mitoyenne ou un appartement insonorisé, en été votre tranquillité peut rapidement voler en éclat, encore une fois à cause des fenêtres ouvertes.

Les chiens qui aboient, les voisins qui se disputent, les enfants qui crient jusque tard dans la nuit — canicule oblige — mais aussi les odeurs de cuisine, de friture… Autant de petits détails sonores et envahissants, qui peuvent vous porter sur les nerfs, vous empêcher de vous reposer et surtout, vous faire passer l’envie de toute galipette !

Les moustiques sont de la partie aussi

Petit inconvénient supplémentaire de l’été, les moustiques. Ces insectes volants représentent un tel problème malgré leur petite taille, qu’ils sont bien dignes ici d’un paragraphe. Petit lui aussi.

Difficile de dire qu’à eux seuls ils pourraient gâcher des ébats enflammés, pourtant, une fois l’ardeur consumée, de dos sur le lit afin de capter le moindre filet d’air frais offert par la nuit, si le moustique surgit — et il surgit à coup sûr — s’en est fini de votre extase ! ZzzzZzzz intempestif dans les oreilles, petites piqûres là où la chair est tendre et démangeaisons. Ou quand le plaisir tourne à la douleur.

D’ailleurs ici, je n’ai pas de solution. J’ai tout essayé ou presque, prises murales, vinaigre en application, roll-on répulsif, huiles essentielles, encens… Rien n’a fonctionné dans la durée. Aussi, si vous savez comment repousser (loin) les moustiques et bien que ce ne soit pas le sujet de cet article, dites-nous tout en commentaire ! Merci pour mes nuits.

Sous le soleil, DUR, DUR d’être solos

Ah l’été, les vacances en mobile home, les amis qui s’invitent pour des barbecues tardifs, la famille, nos enfants et les enfants des autres… Tout ce beau monde est en vacances ! Aussi la sonnette ne cesse de retentir à l’improviste.

Bref, la saison estivale est celle de la socialisation (même si, en cette en année particulière, on n’oublie pas les gestes barrières !) et donc par conséquent, beaucoup moins celle du passage à l’acte érotique.

  1. La conséquence sur vos nuits : toutes les chambres, toutes les pièces et tous les créneaux horaires de votre vie sont remplis, et comme chacun le sait, les murs ont des oreilles…
  2. La conséquence sur votre vie : il faut ruser pour trouver LE bon moment, celui qui réunit toutes les conditions à votre tranquillité ; maison vide, temps libre et assurance de ne pas être dérangés.
  3. La solution : prévoir une semaine complète (ou un week-end par mois si vous préférez) loin de tout ! Réservez une chambre d’hôtel ou un Airbnb à des centaines de kilomètres et surtout, ne laissez votre adresse à personne ! Si vous ne voulez pas quitter votre petit nid douillet, videz la maison, fermez les portes à clé et débranchez la sonnette pour quelques heures de tranquillité.

Comment faire rimer galipettes estivales avec fraîcheur et intimité

Vous l’aurez compris, le postulat de cet article est qu’il bien plus facile de se retrouver pour de petits moments coquins en plein hiver, lorsque chacun reste chez soi et que tous, nous cherchons la chaleur de l’autre.

Aussi et en dehors des températures sur lesquelles nous n’avons — hélas — aucun contrôle, je ne saurais que trop vous conseiller de cultiver tout été, la fraîcheur et l’intimité. Parce que câliner est bon pour la santé et le moral, parce que faire l’amour libère des endorphines aussi baptisées « hormones du plaisir » et parce que se faire cajoler relaxe chaque atome du corps humain, ne vous en privez pas !

Dès que le moment se présente ou une fois contournés les obstacles dressés devant vous, attrapez votre moitié et donnez-vous pour mission, de vous faire plaisir à deux.

L’été serait la saison où notre libido s’exprime le plus, donc ne la bridez pas ! Et pour trouver le frais, tentez les ébats sur le carrelage de la cuisine, devant le frigo ouvert, sous une douche froide ou pourquoi pas dans la piscine, si elle est suffisamment protégée des regards.

Il y a décidément trop de monde à la maison ? Une petite balade à l’ombre des chênes en forêt peut elle aussi, se révéler inspirante.

Je vous souhaite le plus bel été !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *