Pratiques de la Médecine Chinoise : Découvrez-les !

Connaissez-vous la decine chinoise et ses différentes pratiques ? Cet art traditionnel Taoïste est basé sur l’énergie vitale, le Qi. Elle considère le corps de l’Homme comme un tout, en étroite harmonie avec l’esprit.

Cette énergie, qui circule librement dans notre sang, est capable de chasser la maladie. La médecine chinoise s’assure donc qu’aucun blocage n’entrave cette circulation. C’est une médecine douce, plutôt préventive, avec des bienfaits sur le long terme.

À travers l’acupuncture, l’alimentation, les massages, les plantes ou les exercices énergétiques, la médecine chinoise regorge de bienfaits : elle préserve et rééquilibre l’organisme.

Et vous, avez-vous déjà essayé une thérapie de médecine chinoise ? Que vous soyez une adepte ou une novice, découvrez dans cet article les 5 pratiques essentielles à la médecine chinoise traditionnelle et ses bienfaits !

La médecine chinoise et l’acupuncture

La médecine chinoise et l’acupuncture

L’acupuncture, technique la plus connue en médecine chinoise

L’acupuncture en médecine chinoise cible des points précis de votre corps, les ridiens. Imaginez l’énergie de votre corps comme un réseau, avec des points de croisement qui sont ces fameux méridiens. S’il y a un blocage, votre énergie se retrouve déséquilibrée et la maladie peut s’installer. L’acupuncture cible alors le point de croisement responsable du blocage, et le libère grâce aux aiguilles.

Pourquoi faire de l’acupuncture ?

L’acupuncture n’a pas pour vocation de soigner les maladies graves comme les cancers. Ces derniers sont d’origine organique, et non fonctionnelle. Par contre, cette pratique de médecine chinoise est très efficace pour soigner les rhumatismes, les allergies ou les problèmes de peau comme l’acné.

La médecine chinoise et l’alimentation

La médecine chinoise et l’alimentation

Classification des aliments en médecine chinoise

Les aliments Yin correspondent aux aliments froids et nourrissent les fonctions corporelles. En médecine chinoise, ils calment la fièvre et les inflammations. On y trouve céleri, champignons, kiwis, blancs d’œuf, concombres.

Les aliments Yang sont des aliments chauds, qui stimulent les fonctions vitales. Ils sont prescrits en médecine chinoise en cas de sensation de froid, et sont très efficaces en hiver pour soigner la grippe ou le rhume. Privilégiez dans ce cas oignons, crevettes, café, bouillon, et noix.

Les aliments neutres sont quant à eux sans effet thermique. Vous pouvez les consommer peu importe le moment de l’année. La médecine chinoise les conseille donc lorsque tout va bien : mangez haricots verts, raisins, carottes, lait ou ananas, et privilégiez les aliments du bonheur.

Les 5 règles à respecter en diététique chinoise

Pour que la médecine chinoise puisse délivrer tous ses bienfaits et nourrir notre énergie intérieure, il faut respecter 5 règles alimentaires :

  1. la nourriture doit arriver jusqu’à notre estomac ;
  2. elle doit être digeste ;
  3. à température correcte ;
  4. ingérée à intervalles réguliers ;
  5. en respectant de bonnes quantités.

Les 5 saveurs associées à des organes

La médecine chinoise traditionnelle associe chaque saveur à un organe. Votre nutrition doit donc être variée, pour prendre soin de chacun d’entre eux. Ainsi, l’acide est relié au foie, le doux avec la rate, l’amer communique avec le cœur, le piquant influe sur les poumons, tandis que le salé est relié aux reins. Une quantité raisonnable de chaque sorte de goût est essentielle à un bon équilibre interne.

La médecine chinoise et les massages

La médecine chinoise et les massages

Le massage traditionnel chinois : le massage Tui Na

Savez-vous ce que signifie Tui Na ? Pousser et saisir.

Le massage Tui Na en médecine chinoise a pour but de dynamiser, plus que de relaxer. L’objectif est de déplacer l’énergie grâce aux mouvements des mains et de rééquilibrer le Qi.

Quels sont les bienfaits du massage chinois ?

Après un bilan énergétique qui définit les zones à soigner, le praticien de médecine chinoise va masser vos muscles et vos tendons, en se focalisant également sur les points d’acupression (les points d’acupuncture). En utilisant ses poignets, ses mains, ses coudes ou ses genoux, il va aligner les relations entre vos ligaments, vos muscles et votre squelette général. Le massage, qui active la circulation sanguine, lutte aussi contre les jambes lourdes ou les maux de crâne.

La médecine chinoise et les plantes

La médecine chinoise et les plantes

La pharmacopée chinoise, encore plus puissante que l’acupuncture

En médecine chinoise, ce principe de guérison par plantes médicinales est appelé la pharmacopée. En Chine, elle est considérée comme encore plus efficace que l’acupuncture ! 300 substances font partie de lherboristerie chinoise courante, mais en réalité il en existe des milliers.

Des mélanges d’ingrédients, pour supprimer les effets secondaires

La médecine chinoise mélange les parties des différentes plantes : racines, graines, feuilles, écorces, fleurs, etc. Rien n’est gâché ! Cela permet de préserver le meilleur des actifs de chaque plante, tout en évitant les effets secondaires. Un praticien de médecine chinoise ne donne pas les mêmes remèdes à la chaîne : il les personnalise en fonction de vos symptômes. Le corps d’un patient est un terrain unique, qui nécessite les décoctions adaptées.

5 facteurs thérapeutiques associés aux plantes médicinales chinoises

Les effets de chaque plante sur votre énergie et votre organisme dépendent de 5 facteurs bien spécifiques à la médecine chinoise :

  • couleur ;
  • saveur : amer, doux, salé, acide et piquant ;
  • nature : entre le Yin, le Yang ou le neutre ;
  • configuration : texture, humidité, forme ;
  • propriétés : consolidation, tonification, dispersion et purgation.

La médecine chinoise et les exercices énergétiques

La médecine chinoise et les exercices énergétiques

La gymnastique chinoise, aussi physique que mentale

Peut-être êtes-vous déjà familière avec ces deux termes : Qi Gong et Tai Chi ? Ce sont des gymnastiques chinoises qui allient travail physique et travail mental. Ainsi, vous développez votre concentration grâce à de longs mouvements. Cette forme de médecine chinoise se base sur les postures corporelles, la respiration, et des exercices d’étirement. L’objectif est de vous focaliser sur votre énergie vitale intérieure.

Les 3 grands principes du Qi Gong

Vous avez sans doute déjà vu des images des parcs chinois le matin, avec des centaines de personnes pratiquant le Qi Gong ensemble. Reconnue depuis les années 1950, cette gymnastique aide les personnes souffrant de tensions, de diabète ou de troubles du sommeil à se réguler. Pour ce faire, elle utilise 3 principes de médecine chinoise :

  1. corps : avoir conscience de son corps pour le contrôler ;
  2. pensée : méditation et coordination ;
  3. respiration : régulation et contrôle.

Grâce à l’acupuncture, la diététique, les massages, les plantes et la gymnastique, vous trouverez forcément une pratique de médecine chinoise qui vous conviendra ! Excellentes pour la santé, elles offrent de nombreux bienfaits, pour le corps comme pour l’esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *