Retrouver la sérénité en musique

Article invité, rédigé avec ♥ par Virginie Yvrard.

Après une longue journée harassante, vous n’avez qu’une seule envie : lâcher prise en écoutant votre musique favorite. C’est en marchant ou en voiture, lors d’une séance de sport, ou encore allongé sur son divan que la musique permet de s’évader du quotidien et des pensées qui, parfois, nous parasitent. Présente dans toutes les sociétés depuis la nuit des temps, elle est aussi universelle que le langage. Alors quels sont les effets de la musique sur notre corps et notre esprit ? Et quel est donc ce pouvoir que la musique exerce sur nos émotions ? Détendez-vous et laissez-vous bercer par la douce mélodie de notre article.

Les vertus de la musique

La musique fait du bien. Comme le prouvent les études scientifiques, elle influe sur notre psychisme et nos comportements. Selon le genre musical que nous écoutons, les émotions suscitées ne sont pas les mêmes. Que nous soyons attirés par le jazz, la musique classique, le rock ou la techno, la mélodie que nous entendons finit toujours par faire vibrer la corde sensible.

En effet, en transmettant des émotions positives, la musique est une réelle source de plaisir. Elle nous libère et nous transporte pour nous aider à mieux assumer nos journées bien remplies. Pour un effet relaxant, chanter sous la douche ou au volant de sa voiture est une solution efficace. Ce faisant, vous déchargez le trop-plein d’énergie. En fait, les vibrations sonores émises par le chant sont si puissantes qu’elles apaisent et clarifient l’esprit.

Ainsi, la musique réduit le stress et l’anxiété grâce aux endorphines que nous sécrétons à l’écoute d’un morceau agréable. Elle diminue le rythme cardiaque, l’hypertension et les niveaux de cortisol, l’hormone du stress. Aussi, lorsque le sommeil se fait attendre, un fond sonore reposant devient un allié pour un endormissement serein.

Inversement, la musique est une source de motivation et permet d’être plus endurant pendant sa séance de sport. Elle nous distrait et nous évite de penser à l’état de fatigue dû à l’effort. Le rythme d’une musique entraînante nous emporte au-delà de nos limites.

Enfin, la musique est un antidouleur naturel. Et grâce à ses effets sur notre organisme, nous pouvons améliorer notre état de santé mental et physique.

Pour aller plus loin : Stress et fatigue : la boucle à briser

La musique, un pouvoir sur nos émotions

Lorsque nous écoutons une œuvre musicale, nous sommes parfois confrontés à un raz de marée émotionnel. Et tandis que nous ressentons des manifestations dans tout notre corps comme la chair de poule, les frissons ou encore un serrement de gorge, c’est dans notre cerveau que le bouleversement commence.

Et pour cause puisque la musique possède un point commun avec la nourriture, le sexe et les drogues : elle sollicite le système de récompense dans le cerveau de l’auditeur. Dès lors, quand nous écoutons de la musique, notre cerveau nous envoie une décharge de dopamine, hormone à l’origine de la sensation de plaisir et du fameux “frisson musical ». C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons une envie irrémédiable de renouveler l’expérience à l’infini. En réalité, il ne faut pas s’étonner si la musique engendre une certaine addiction… plutôt bénéfique pour la santé !

On constate donc que l’écoute musicale a le pouvoir de déclencher des réactions en chaîne dans notre cerveau et notre corps, mais elle influe également sur nos compétences intellectuelles. D’une part, lorsqu’on apprend à jouer d’un instrument, le cerveau se modifie, se positionne en phase d’entraînement et développe de nouvelles capacités cognitives. D’autre part, il est très stimulant et enrichissant pour l’intellect de découvrir de nouvelles sonorités.

Pour autant, si la musique est un art universel, chacun d’entre nous la perçoit à sa manière, selon son éducation, sa culture et son propre psychisme. En faisant appel à la mémoire et à des souvenirs très personnels, une même mélodie ne provoquera pas une émotion semblable chez tout le monde. Par exemple, si nous avons échangé notre premier baiser sur un titre de Queen tandis que notre amie a fait une énorme chute à vélo sur cette même chanson, inutile de préciser que la réaction à l’écoute ne sera pas identique !

Par conséquent, la perception de la musique est propre à chacun d’entre nous. Mais on ne peut nier que l’écoute d’une mélodie ne laisse jamais insensible.

La musicothérapie pour apaiser ses maux

De tout temps, on sait que la musique a le pouvoir de guérir. C’est pour cette raison qu’elle est désormais employée comme moyen thérapeutique. La musicothérapie est une pratique permettant aux individus de s’exprimer à travers la musicalité. C’est en utilisant la musique comme un moyen d’expression que les souffrances et les émotions s’extériorisent. À travers les sons et les rythmes, on augmente sa créativité et on reprend contact avec soi.

Pour atteindre ses objectifs, la musicothérapie s’utilise selon deux approches distinctes. D’un côté, le thérapeute propose une série d’activités pendant lesquelles on chante, on joue d’un instrument et on danse. Ces improvisations facilitent l’expression de soi. De l’autre, la séance se déroule de manière plutôt passive. On écoute en se laissant transporter par nos émotions. En observant celles-ci, on favorise la concentration ainsi que la mémoire et on stimule notre énergie créative.

C’est ainsi que les bénéfices thérapeutiques de la musicothérapie sont divers :

  • amélioration de l’humeur ;
  • réduction de l’anxiété ;
  • amélioration de la qualité de sommeil ;
  • accompagnement dans le développement des bébés prématurés ;
  • soulagement des symptômes liés à certaines maladies.

A lire pour aller plus loin : Chanter fait du bien, à mon corps et à mon esprit

Les séances sont adaptées à l’état de santé des participants ainsi qu’à leurs besoins. Il n’est pas nécessaire d’être mélomane pour entamer un parcours en musicothérapie. En réalité, il s’agit d’exprimer librement son ressenti à l’aide d’instruments et de sonorités. D’ailleurs, il s’avère que certaines personnes ont une faible sensibilité à la musique. De sorte que la musicothérapie ne leur est d’aucune utilité. On parle alors d’anhédonie musicale.

À l’évidence, la musique permet d’harmoniser le corps et l’esprit dans un torrent de réactions chimiques depuis notre cerveau. En entrant en résonance avec notre mémoire, la musique a donc la faculté de provoquer en nous pléthore d’émotions. À coup sûr, en étant capable de nous faire rire, danser, chanter, pleurer, la musique nous permet de savourer la vie comme on se laisserait envoûter par une symphonie aux mille sonorités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *