Phytothérapie : 5 plantes magiques pour la santé

Depuis quelques années, la phytothérapie a le vent en poupe et fait de plus en plus d’adeptes. Alternative ou complémentaire à la médecine allopathique, elle aurait de nombreuses vertus naturelles pour notre santé. Nous sommes même nombreux à en faire usage sans nous en rendre compte. Mais qu’est-ce que la phytothérapie et quelles plantes sont à privilégier ? Dans cet article, nous allons vous présenter 5 plantes magiques pour la santé. 

Qu’est-ce que la phytothérapie ?

La phytothérapie est actuellement plébiscitée par de nombreux professionnels de la médecine douce pour soulager nos petits maux ou bien dans le cadre de la prévention. Néanmoins, le soin par les plantes existe depuis l’Antiquité, ce qui fait de la phytothérapie l’une des plus anciennes médecines du monde.

Ainsi, la posologie, la forme et la plante seront prises en considération dans le cadre de votre trouble.

Néanmoins, pour une utilisation responsable, n’hésitez pas à solliciter l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Il faut également noter que la phytothérapie utilise les principes actifs des plantes, c’est-à-dire, les substances chimiques qui se trouvent en elle.

Ces derniers agissent seuls ou en association et ont pour but une action thérapeutique.

Enfin, il faut savoir qu’une plante médicinale peut contenir jusqu’à plusieurs milliers de principes actifs différents.

5 plantes magiques pour la santé

Aubépine, camomille, passiflore, mélisse… impossible de toutes les citer puisque l’ OMS (Organisation Mondiale de la Santé) fait état de plus de 20 000 plantes aux vertus médicinales dans le monde. 

Nous allons donc vous en présenter 5 qui vous aideront à prendre soin de vous naturellement toute l’année et lister leurs vertus, possibilités d’utilisation et contre-indications.

La valériane : un classique des plantes tranquillisantes

Présentation et bienfaits

En phytothérapie, la valériane est utilisée contre les troubles de l’anxiété, du sommeil ou la nervosité.

Cette plante est présente aux quatre coins du monde mais semble apprécier le climat tempéré du continent européen.

Ce sont ses racines qui sont utilisées pour leurs vertus médicinales.

En effet, elle est considérée depuis fort longtemps comme l’un des végétaux les plus efficaces pour agir sur le système nerveux.

Elle est particulièrement recommandée dans le cadre des troubles du sommeil légers chez les adultes comme chez les enfants.

La valériane participe également à établir une sensation de bien-être mental et physique confirmant ainsi sa réputation de plante magique. 

Enfin, certaines études relatent son effet relaxant sur l’appareil musculo-squelettique.

Comment l’administrer ?

La valériane est souvent utilisée sous forme d’infusions, mais attention à son goût peu agréable (ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle aussi herbe à chat !).  Néanmoins, lorsqu’elle est prise en tisane,  elle doit être dosée à raison d’une cuillère à café par tasse.

Si vous souffrez de troubles du sommeil, il est conseillé de la consommer une heure avant d’aller vous coucher. 

Quelles sont les contre-indications de la valériane ?

Quelques contre-indications existent quant à l’utilisation de la valériane.

Elle semble être déconseillée aux personnes souffrant de troubles du foie ainsi qu’aux femmes enceintes.

Enfin, en raison de ses propriétés sédatives, il est recommandé d’éviter de prendre la route après en avoir consommé.

Le pissenlit : roi de la détox !

Présentation et bienfaits

Connu pour sa fleur jaune en forme de pompon, le pissenlit pousse en abondance dans les prairies et les champs.

Autrefois appelé “pisse-au-lit”, en référence à ses vertus dépuratives et diurétiques, il participe également au bon fonctionnement hépatique et à celui de la vésicule biliaire.

Ce sont notamment les racines et les fleurs du pissenlit qui sont utilisées en phytothérapie.

Outre les bienfaits cités précédemment, il possède d’autres propriétés pour lutter contre le vieillissement de la peau grâce à sa richesse en vitamines et minéraux.

Il est aussi utilisé contre les ballonnements et participerait à la perte de poids.

Comment l’administrer ?

L’utilisation du pissenlit peut se faire à travers ses feuilles ou ses racines.

Si vous souffrez de troubles digestifs, une infusion de 5 à 10 g de racines de pissenlit sera parfaitement adaptée pour lutter contre vos maux.

La consommation sera possible jusqu’à 3 fois par jour.

Il est également possible de le boire sous forme de jus à raison d’1 à 2 cuillères à soupe 3 fois/j, mais son goût n’est pas des plus agréables.

Quelles sont les contre-indications du pissenlit ?

La consommation du pissenlit n’est pas recommandée chez les personnes sujettes aux troubles hépatiques, aux calculs biliaires ou soumises à une insuffisance rénale.

Il ne doit pas non plus être utilisé en continu toute l’année.

Ainsi, des cures ponctuelles de trois semaines maximum sont privilégiées.

Enfin, par mesure de précaution, le pissenlit est déconseillé chez les femmes enceintes ou allaitantes.

L’ortie : une alliée bien-être à la ménopause

Présentation et bienfaits

Bien qu’elle soit redoutée en raison de son effet urticant, l’ortie est l’une des plantes magiques par excellence.

On la trouve aux abords des chemins dans les régions aux climats tempérés.

Elle est riche en minéraux (fer, magnésium, calcium) ce qui fait d’elle un reminéralisant 100% naturel.

Ainsi, elle est particulièrement recommandée chez les femmes ménopausées afin de maintenir une bonne conservation du système osseux.

Ses bienfaits sur les appareils rénaux et urinaires ont également été démontrés dans le cadre de la difficulté à la miction ou afin d’irriguer la vessie et les reins.

Elle participe également à la prévention des calculs rénaux.

Comment l’administrer ?

Il est fréquent de cuisiner l’ortie sous forme de tisane ou de soupes !

Pour cela, munissez-vous de gants de jardinage avant de vous attaquer à sa cueillette.

Vous pourrez ainsi couper les pousses aux extrémités de la plante afin de la préparer sachant que l’effet piquant disparaît à la cuisson.

En infusion, laissez bouillir jusqu’à 5 g de feuilles et fleurs séchées durant 10 minutes pour soigner vos rhumatismes ou pour protéger votre appareil urinaire.

A consommer jusqu’à trois fois par jour.

Enfin, si vous souhaitez en faire un jus détox, un bon extracteur sera indispensable.

Notez qu’il faudra le boire directement pour profiter au maximum de ses vertus.

Quelles sont les contre-indications de l’ortie ?

A l’instar de plusieurs plantes, l’ortie est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes.

Elle n’est également pas recommandée aux enfants de moins de 12 ans.

Enfin, l’ortie est contre-indiquée en cas d’œdème ou de cancer de la prostate.

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter l’avis de votre médecin.

L’aloé vera : LA plante magique pour la peau

Présentation et bienfaits

Cette célèbre plante serait originaire d’Egypte et apprécie les régions aux climats chauds et tropicaux (Asie, Inde, CaraÏbes…).

Longtemps utilisée en raison de ses bienfaits médicinaux, l’aloé vera est aujourd’hui plébiscité pour ses propriétés pour la peau.

En effet, il est connu pour être hydratant, nourrissant, frais et pour l’aider à cicatriser ou à apaiser les brûlures.

Il est également utilisé en cas d’herpès génital et comme masque destiné à fortifier les cheveux secs.

Comment l’administrer ?

L’utilisation la plus connue se fait à travers le gel d’aloé vera.

S’il est fréquent de l’acheter en magasin bio, il est également possible de le fabriquer soi-même.

L’administration se fait par application cutanée directement sur les zones inflammées à renouveler plusieurs fois par jour.

L’aloé vera peut également être consommé en gélules en cas de constipation occasionnelle sur une cure de quelques jours.

Quelles sont les contre-indications de l’aloé vera ?

Le gel d’aloé vera est contre-indiqué chez les femmes enceintes ou allaitantes.

Les personnes souffrant de douleurs abdominales d’origine inconnue ou aiguës devront également l’éviter.

Enfin, il est vivement déconseillé en cas de troubles rénaux sévères.

A lire pour aller plus loin : L’aloe vera, une plante bienfaitrice au naturel

Le ginseng : LA plante magique de la médecine chinoise

Présentation et bienfaits

C’est l’une des plantes magiques de la médecine traditionnelle chinoise.

Cultivé en Corée, il servait de médicament aux empereurs asiatiques il y a déjà plus de mille ans.

Son utilisation est vivement conseillée lors de la saison hivernale dans le cadre du renforcement du système immunitaire.

Le ginseng est également usité comme tonique chez les organismes fatigués.

En effet, il est connu pour agir comme stimulant et possède des propriétés pour anticiper les épreuves de type examen, compétition sportive ou le grand froid.

Il serait enfin efficace pour se rétablir d’une épisode grippal.

A lire pour aller plus loin : Phytothérapie : En forme tout l’hiver avec les plantes

Comment l’administrer ?

Le ginseng se présente la plupart du temps sous forme de gélules.

La posologie indiquée est de 600 mg réparties en trois prises journalières.

Néanmoins, veillez proscrire sa consommation le soir si vous voulez éviter les insomnies !

Quelles sont les contre-indications du ginseng ?

Comme pour tout complément alimentaire, il est conseillé de demander l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien avant utilisation.

Dans la mesure où le ginseng agit comme stimulant, celui-ci doit être consommé avec parcimonie sans dépasser 3 mois de cure.

Enfin, son usage est déconseillé aux enfants de moins de 18 ans, femmes enceintes et aux personnes présentant une hypertension artérielle ou sous traitement anticoagulant.

***

A travers ce texte, nous vous avons présenté 5 plantes magiques pour la santé.

Sur le marché, il en existe des milliers d’autres aux nombreuses vertus et pouvant être complémentaires à la médecine classique pour soulager vos petits maux. 

N’hésitez pas à en faire usage tout en consultant l’avis d’un médecin en cas de doute ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *