10 plantes pour affronter l’hiver sereinement

En cette saison hivernale, il est temps de vous procurer quelques plantes médicinales indispensables sous la forme de tisane, de gélule ou encore d’huile essentielle à conserver dans votre armoire à pharmacie. Au cours de cette période de l’année, nous sommes nombreux à subir les habituels maux liés au froid : toux, fièvre, mal de gorge, nez qui coule, etc. La phytothérapie est un moyen naturel de se sentir mieux et de résister à la propagation des virus. Découvrez 10 plantes aux nombreuses vertus préventives et curatives pour affronter l’hiver sereinement.

Eucalyptus

Grand arbre originaire d’Australie et de Tasmanie, l’eucalyptus était surnommé « l’arbre à fièvre » par les Aborigènes qui s’en servaient pour lutter contre les fièvres et les infections. Réputée pour ses effets bénéfiques sur l’appareil respiratoire, cette plante possède de puissantes propriétés antiseptiques, anti-inflammatoires et antibactériennes. C’est un véritable allié pour combattre bronchite, sinusite, rhume ou même grippe. Pour profiter de ces vertus, préparez une inhalation en ajoutant 4 à 6 gouttes d’huile essentielle à de l’eau chaude ou en faisant infuser des feuilles d’eucalyptus.

Cette plante est contre-indiquée aux jeunes enfants ainsi qu’aux femmes enceintes ou qui allaitent ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans.

Thym

Utilisé depuis l’Antiquité pour ses vertus fortifiantes, le thym est un incontournable pour soigner vos petits maux de l’hiver. Cette plante aromatique riche en phénols possède des propriétés antivirales, antiseptiques, antibactériennes et expectorantes. De plus, le thymol contenu dans cette plante médicinale est un puissant anti-infectieux. Très souvent utilisé pour soigner toute la sphère ORL ainsi que les bronches, le thym vous sera d’une grande aide pour guérir votre gorge irritée ou calmer votre quinte de toux. Dès les premiers symptômes de rhume, préparez-vous une tisane de thym et reprenez-en trois fois par jour pour l’éradiquer. Vous pouvez également faire un gargarisme au thym pour lutter contre vos maux de gorge.

A lire pour aller plus loin : 13 conseils pour bien passer l’hiver

Sauge officinale

La sauge officinale (Salvia officinalis), à ne pas confondre avec la sauge blanche et la sauge sclarée, est facilement reconnaissable à ses épaisses feuilles oblongues et cotonneuses ainsi qu’à ses fleurs bleu-lilas parfois roses. Elle tire son nom du mot latin « salvare », qui signifie « guérir » ou « sauver ». Son action bactéricide et antivirale est efficace pour enrayer les maux de l’hiver.

Utilisée en inhalation ou en gargarisme, cette « herbe sacrée » est également parfaite pour dégager la sphère ORL et calmer les maux de forge.

À l’instar de plusieurs plantes citées ici, la sauge officinale ne doit pas être utilisée pendant la grossesse.

Romarin

Employé en médecine naturelle depuis des années, le romarin se présente sous la forme d’un arbuste pouvant atteindre deux mètres de hauteur. Utilisée en prévention, cette plante de la famille des lamiaceae renforcera votre organisme et l’aidera à se défendre des attaques hivernales. Vous êtes déjà malade ? Cette plante aromatique aux pouvoirs tonifiants vous revigorera tout en soulageant votre maudite migraine. Utilisez-la en inhalation si vous avez besoin d’apaiser et de décongestionner vos voies respiratoires.

Attention, l’Agence européenne des médicaments déconseille aux femmes enceintes ou allaitantes de prendre des produits à base de romarin, excepté dans le cas d’un usage alimentaire.

Tilleul

Lorsque nous sommes malades, il est bien souvent difficile de passer une bonne nuit. Nous nous retrouvons alors à passer la journée à somnoler. Connu pour résoudre les problèmes de sommeil, le tilleul vous aidera tout d’abord à bien dormir. Grâce à leurs propriétés sédatives, les petites fleurs blanches soulageront les maux de tête bien souvent associés aux maladies hivernales. En cas de fièvre, consommer du tilleul vous permettra également de faire baisser votre température en douceur. Sans oublier que cette plante médicinale traite la congestion nasale et l’irritation de la gorge. Pour profiter pleinement de ses vertus relaxantes, prenez une tasse de tilleul le soir avant de vous coucher.

A lire : Soins naturels pour l’hiver : 5 gestes simples à adopter

Coquelicot

Les pétales rouge vif du coquelicot possèdent plusieurs propriétés médicinales. Des sirops contre la toux ou des pastilles pour la gorge en sont issus. En effet, ces fleurs délicates calment la toux irritante spasmodique et favorisent l’expectoration. Le coquelicot fait partie de la famille du pavot d’où on extrait l’opium, à partir duquel l’industrie pharmaceutique fabrique la morphine. Grâce aux alcaloïdes qu’elle contient, cette plante améliorera votre endormissement et vous aidera à trouver un meilleur sommeil. Par ailleurs, ces fleurs possèdent des effets apaisants et adoucissants pour votre gorge douloureuse.

Cette plante toxique à trop forte dose ne convient ni aux jeunes enfants ni aux femmes enceintes ou allaitantes.

Menthe poivrée

Si vous avez les voies respiratoires obstruées, l’huile essentielle de menthe poivrée devrait vous soulager rapidement grâce à la forte teneur en menthol de cette plante et à ses propriétés décongestionnantes. Deux simples gouttes déposées sur un mouchoir permettront de désépaissir le mucus afin de faciliter son écoulement et de dégager votre nez. Il est toutefois important de prendre quelques précautions. Respectez une distance de 10 cm lorsque vous respirez l’huile essentielle présente sur votre mouchoir et ne dépassez pas une durée de 10 minutes. Et n’essayez pas ce remède contre la congestion nasale si vous êtes enceinte ou allaitante ou sur votre enfant en bas âge.

Sureau noir

Les vertus du sureau noir sont connues depuis bien longtemps. Son usage médicinal remonte au moins à l’Antiquité. Présent en Europe et en Amérique, cet arbuste qui peut mesurer de 4 à 6 mètres est notamment réputé pour ses propriétés antivirales, antioxydantes et anti-inflammatoires. Les baies noires du sureau sont traditionnellement utilisées pour réduire les symptômes de la grippe tels que la fièvre et les courbatures et les inflammations respiratoires. Les fleurs de sureau préparées en tisanes ont quant à elles un pouvoir antitussif, sudorifique ou encore expectorant.

Consommer du sureau est déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes et aux jeunes enfants.

Échinacée

L’échinacée (Echinacea) est un type de plante originaire d’Amérique du Nord. Trois espèces sont particulièrement réputées pour leurs bienfaits : Echinacea angustifolia, Echinacea purpurea et Echinacea pallida. Les Indiens d’Amérique utilisaient déjà l’échinacée pour élaborer des remèdes médicinaux. Vous n’avez pas besoin d’attendre les premiers signes du rhume pour bénéficier de ses atouts. Sa racine est connue pour stimuler les défenses naturelles de l’organisme, le rendant ainsi plus résistant pour l’hiver. Les effets curatifs de l’échinacée la rendent toute indiquée pour soigner tout ce qui touche à la sphère ORL.

A lire pour aller plus loin : Aimer l’hiver quand on est un sweet summer child

Anis étoilé

Originaire du sud-ouest de la Chine et du nord du Vietnam, l’anis étoilé communément appelé badiane est différent de la badiane japonaise toxique et interdite en France. L’odeur poivrée de la badiane est proche de celle de l’anis vert. C’est sa forme d’étoile à huit branches qui lui a valu l’appellation « anis étoilé ». Si vous êtes victime d’une bronchite, son action fluidifiante sur les sécrétions pourra calmer votre toux grasse. Infusés dans de l’eau chaude, ses fruits à la saveur sucrée vous apporteront également une action tonifiante pour éviter les coups de fatigue hivernaux.

A lire pour aller plus loin : Phytothérapie : En forme tout l’hiver avec les plantes

Seuls ou en association, ces 10 précieux alliés vous éviteront les coups de fatigue et autres désagréments de l’hiver. Faites bien attention de suivre les recommandations indiquées pour vous soigner en douceur et profiter des bienfaits thérapeutiques de ces différentes plantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *