Et si l’on cessait de rechercher l’approbation des autres ?

Parce qu’encore dernièrement, des femmes de mon entourage m’ont confié qu’elles attendaient constamment l’approbation de leurs proches, et que ça les rongeait de l’intérieur, je me suis dit qu’il fallait absolument que j’aborde le sujet en ce début d’année. 🙂

Nous sommes nombreuses à attendre de la part d’autrui des mots, des gestes, des attentions particulières…Des preuves tangibles que nous sommes de belles personnes et que nous méritons leur attention.

Mais l’approbation, c’est encore autre chose ! Dans ce cas précis, nous attendons bien plus ; nous attendons que les gens approuvent nos actes, valident nos choix, reconnaissent notre talent.

Mais avons-nous réellement besoin de ça pour nous sentir heureuse, bien dans notre peau ?

Moi qui ai longtemps pensé qu’il fallait plaire aux autres pour être heureux, je suis convaincue aujourd’hui que ce n’est absolument pas indispensable…

Et si l’on cessait immédiatement de rechercher l’approbation des autres ? Si l’on se concentrait un peu plus sur ce que nous voulons vraiment, sans peur du jugement ? Je vous invite à découvrir ma vision des choses à ce sujet.

Pourquoi recherchons-nous l’approbation des autres ?

La quête d’approbation peut remonter à notre enfance.

On peut avoir eu l’habitude d’être encouragée, que l’on nous dise : « bravo, c’est bien ». Ou bien, que l’on nous donne des conseils : « tu devrais faire comme ci, comme ça ». Cela a du positif, mais parfois, cela peut aussi nous conditionner.

Nous pouvons grandir avec cette conviction qu’il nous faut avoir constamment l’approbation des personnes qui comptent pour nous, et cela peut devenir un véritable automatisme, un réflexe qui devient peu à peu une habitude.

Alors, nous recherchons sans cesse le consentement des autres, de nos proches, notre famille, nos amis, nos collègues. Tous ceux qui nous entourent doivent approuver notre façon de voir les choses, de vivre, d’agir et l’on ne cesse de demander leur avis : « Devrais-je faire comme ci, comme ça ? », « Tu penses que j’ai bien agit ? ». Comme si leur avis nous importait plus que tout.

Quand on recherche l’approbation des autres, on espère qu’ils montreront de la reconnaissance, de la fierté, de l’amour… Autant de sentiments que l’on attend d’autrui pour combler un manque. Je parle évidemment du manque d’estime de soi.

Quand on manque d’estime de soi (et cela va de pair parfois avec le manque de confiance en soi), on peut avoir tendance à rechercher chez les autres de l’amour, de l’affection.

On veut lire dans leurs yeux qu’ils nous apprécient, nous aiment, et que nous sommes des belles personnes. De ce fait, nos comportements, nos actes, nos choix, peuvent être dictés par cette quête d’approbation des autres.

Au travail, notre supérieur hiérarchique attend de nous certaines choses. Et nous souhaitons qu’il approuve nos décisions, qu’il reconnaissance la qualité de notre travail.

A la maison, nous aimerions que notre conjoint se montre fier de ce que nous entreprenons au quotidien et qu’il approuve nos choix.

Mais n’en demandons-nous pas trop ? Et si l’on apprenait à se défaire de cette quête d’approbation pour être plus sereine au quotidien ?

Rechercher l’approbation des autres : pourquoi est-ce invivable pour vous ?

Peut-être n’en avez-vous pas conscience, parce que vous avez toujours agit ainsi, mais être dans l’attente de l’approbation des autres est invivable.

En effet, vous n’êtes plus en accord avec vous-même. Vous êtes incapable de prendre les bonnes décisions, celles qui vous rendront heureuse.

Vous êtes aveuglée par le désir d’être aimée, estimée, d’avoir de la reconnaissance, d’appartenir à un groupe, et vous en oubliez qui vous êtes.

Les réseaux sociaux renforcent ce désir-là. Et c’est pourquoi se détacher des écrans est un bon moyen de reprendre les rênes, le contrôle de votre vie.

Recentrez-vous sur vous ! Il vous faut à tout prix rester à l’écoute de votre voix intérieure. Que vous dit-elle ?

Comment cesser de chercher l’approbation des autres ?

Vivez la vie que vous voulez vivre sans vous préoccuper des autres

En fait, il y a comme une pression sociale qui s’exerce sur nous depuis l’enfance. On veut nous faire rentrer dans des moules, des cases, ou suivre des schémas bien établis depuis longtemps…

D’une, c’est très dur à vivre ! De deux, cela peut nous amener à oublier qui l’on est, et à se fondre dans la masse…En recherchant constamment l’approbation des autres, il se peut que l’on perde son identité, ce qui nous constitue. On veut tellement « bien faire », qu’au final, on ne fait pas ce que l’on souhaiterait faire.

Souvenez-vous que ce qui fait votre identité, votre « moi », c’est justement cette différence. Vous n’êtes absolument pas obligée de faire, ou de penser comme tout le monde. C’est votre intégrité qui est en jeu.

N’écoutez pas les autres et n’attendez rien d’eux. Restez simplement vous-même ! Aussi, n’oubliez jamais vos valeurs, vos idées, vos croyances, vos rêves. Renoncer à ses valeurs, à ses convictions pour plaire aux autres, il n’y a rien de plus terrible.

Pour être pleinement heureuse, je vous invite donc à lâcher prise et à essayer de vous défaire de l’emprise (inconsciente) qu’ont les autres sur vous. Pourquoi est-ce que l’on aurait toujours besoin que quelqu’un d’autre valide nos choix, nos modes de vie ou de pensée ? Nous sommes adultes, indépendantes, nous pouvons très bien vivre sans attendre l’approbation des autres à tout prix.

Et est-ce que l’on a besoin de faire comme tout le monde pour être heureux ?

Est-ce que nous devons forcément avoir la même vie que nos parents, amis, frères et sœurs ? Peut-être qu’une vie différente des schémas traditionnels nous conviendrait mieux ? Peut-être ne sommes-nous pas faits pour une vie « classique » ?

Et si, au contraire, on choisissait de mettre de côté ce que pensent les autres pour vivre la vie que l’on veut vraiment mener ?

Vous devez choisir votre vie, vivre la vie dont vous rêvez. Personne ne peut choisir mieux que vous la vie que vous voulez mener !

Apprenez à vous aimer

Apprendre à s’aimer est très important. Et bien souvent, c’est là où le bât blesse. Parce que l’on a une piètre estime de soi, ou un manque de confiance en nous évident, on va chercher l’approbation à l’extérieur. Mais contrairement à ce que l’on peut penser, celle-ci doit venir de l’intérieur.

Longtemps, j’ai cru que pour être heureuse, je devais attendre que les gens me témoignent leur amour. J’étais persuadée que mon bonheur venait de l’extérieur. Aujourd’hui, je sais que c’est complètement faux. Le bonheur vient bien de l’intérieur. Pour être heureux, il faut d’abord s’aimer. Avoir une bonne estime de soi.

Si vous avez suffisamment confiance en vous, que vous vous aimez d’une manière inconditionnelle, que vous savez ce que vous valez, vous n’aurez nullement besoin de rechercher chez l’autre l’amour, l’approbation, ou la reconnaissance.

Dans notre société moderne, on a trop souvent tendance à chercher la reconnaissance, l’approbation des autres, sur notre façon d’être, notre comportement, nos pensées, nos faits et gestes…D’ailleurs, les « likes » sur les réseaux sociaux témoignent d’une certaine validation des autres par rapport à ce que l’on fait.

La seule personne dont vous devez attendre l’approbation, c’est vous-même.

Il faut vous plaire à vous !

Et pour vous aimer, il faut d’abord bien vous connaître. Il faut être conscient de vos qualités (de vos défauts aussi), de vos compétences, de votre valeur. En apprenant à vous aimer, vous ne chercherez plus à plaire aux autres.

Vous n’aurez plus peur de dire non, de vous affirmer, de donner votre opinion, même quand vous savez pertinemment qu’elle diffère de celui de votre entourage. Vous ne subirez plus vos choix uniquement parce que vous attendez leur approbation.

N’ayez plus peur du jugement d’autrui

Nous sommes fréquemment confrontées à des situations où nous devons faire des choix. Prendre des décisions, qu’elles soient sans grande importance, ou plus « vitales », cela fait partie de notre quotidien.

Faire un choix implique de le faire en conscience et en accord avec soi-même, ses valeurs, ses aspirations, etc. Mais que se passe-t-il lorsque le choix que l’on fait ne plaît pas aux autres ?

Chez certaines personnes, il est difficile de faire un choix qui puisse contrarier leur entourage, ou qui les amène à être jugées. Elles font alors parfois des choix qui ne sont pas les leurs. Focalisées sur le regard des autres, leurs choix ne sont pas rationnels, mais influencés par leur entourage. Elles sont donc dépendantes du regard des autres.

Si vous vous reconnaissez, je n’ai qu’une chose à dire : détachez-vous vite du jugement des autres !Il faut être en accord avec vos choix, vos actes, vos comportements et donc faire vos propres choix. Plus vous vous affirmerez quant à vos choix personnels, plus les gens vous soutiendront. Cette peur d’être jugée est parfois infondée.

Il n’est pas toujours évident, je l’avoue, de faire des choix en sachant que des personnes qui vous sont chères, ne les approuvent pas du tout. Et pourtant, il est indispensable de le faire. C’est la seule manière pour vous de vivre sereinement, en harmonie avec vos besoins et valeurs.

Vous voudriez vous lancer dans un projet qui vous tient à cœur ? Mais votre hantise de l’échec vous contraint à ne pas le faire…Et si cette peur venait de la crainte du jugement de vos proches ?

Encore une fois, enlevez de votre tête toutes vos croyances limitantes qui vous empêchent vraiment d’avancer dans la vie et d’obtenir ce que vous désirez : « Si j’échoue, les gens qui m’entourent vont me juger, me dénigrer, ne plus m’estimer ».

Ne vous inquiétez pas, votre entourage vous aime pour ce que vous êtes ; ils vous aimeront aussi après un échec ou des difficultés. Ils vous soutiendront quoi qu’il arrive. Alors, croyez en vous, et n’ayez plus de craintes…

Souvenez-vous, vous êtes maître de votre vie, de votre destin. Alors, choisissez votre vie, ne la subissez surtout pas sous prétexte que vous attendez l’approbation des autres. Vous verrez, vous deviendrez une toute autre personne et aurez enfin la possibilité de concrétiser vos projets et vos rêves les plus fous.

One thought on “Et si l’on cessait de rechercher l’approbation des autres ?

  • 5 juillet 2020 à 17 h 52 min
    Permalink

    Cc !
    J’ai lu ce billet en passant, même si votre public est essentiellement féminin, ça fait du bien aux hommes, pensez à nous souvent

    Surtout bonne continuation ✍️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *