Et si vous preniez du temps pour vous ?

Vous avez l’impression d’être à bout de souffle constamment ? Et si vous vous asseyiez un instant pour reprendre votre respiration ? Soyons honnête, notre vie actuelle pourrait se résumer en quelques mots : boulot, métro, dodo.

Finalement, peu de distractions et d’activités qui nous servent d’exutoire ou d’échappatoire. Aussi, toutes nos activités, qu’elles soient créatives, sportives, ou encore professionnelles, se font en un même lieu, notre appartement, ou maison pour les plus chanceux.

Le stress s’est invité chez nous tel un vieil ami ; alors que l’on s’en passerait bien de celui-ci. Il est omni présent… Nos cadences sont infernales et nous avons souvent bien du mal à tenir le rythme : fatigue, angoisse, stress, etc.

Nous devons prendre sur nous, mais parfois, il nous arrive de craquer, de nous énerver, car nous sommes plus facilement irritables.

Pour éviter d’en arriver là, il faut reprendre le contrôle de notre vie. Et pour cela, il faut s’accorder du temps dans la journée. « Faire une pause s’impose », dirais-je !

Mais pour que la pause soit bénéfique, il faut que vous preniez du temps pour vous. Voici quelques conseils pour parvenir à lâcher prise et prendre soin de soi sans culpabiliser.

Pourquoi prendre du temps pour soi est essentiel ?

Il est impératif de prendre du temps pour soi, de faire des pauses régulières dans votre journée, car cela permet de :

  • Ralentir son rythme de vie (slow life) ;
  • Reprendre le contrôle de sa vie ;
  • Réduire son stress ;
  • Se sentir plus apaisé.e, avancer avec sérénité ;
  • Pouvoir apprécier davantage les petits instants du quotidien ;
  • Être plus heureux.se, plus épanoui.e ;
  • Éviter d’avoir le cerveau en surchauffe ;
  • Continuer de faire des projets.

Qu’est-ce qui vous empêche de faire une pause ?

Vous croyez et imaginez que vous n’avez pas le temps de vous poser ?

Vous savez, nous craignons tous de ne pas nous en sortir, de ne pas être capable de réaliser la montagne de tâches quotidiennes qui nous attend. Si nous nous arrêtons cinq minutes, nous avons peur de prendre du retard sur notre planning.

Mais lâchez prise ! Appuyez sur pause aussi fréquemment que nécessaire.

Vous en avez grandement besoin, votre corps en a besoin…

Ne soyez pas si sévère avec vous. Cultivez l’empathie à votre égard et soyez plus à l’écoute de votre corps, qui vous remerciera. Changez votre vision des choses. À vous répéter que vous êtes en retard, vous cultivez le stress et l’angoisse. Au contraire, dites-vous que, grâce à ce temps que vous vous accordez, vous serez plus efficace par la suite.

Car la fatigue s’accumulant, c’est là que vous deviendrez moins productive. Et cela peut vous mener tout droit au burn out.

On distingue 4 freins qui nous empêchent d’appuyer sur le fameux bouton stop et de faire une pause :

  • La routine
  • La culpabilité
  • L’hyperactivité
  • Le mental

Quelques conseils pour prendre du temps pour soi

Vous êtes happés par la routine ?

Dans ce cas précis, vous avez tendance à vous laisser guider par des injonctions du type « je dois », « il faut », qui remplacent les « j’ai envie de ».

Cherchez donc l’objectif derrière vos contraintes et obligations. Exemple : Faire du repassage le dimanche matin n’est pas l’objectif. L’objectif est d’avoir des vêtements repassés pour le début de semaine.

Une fois que vous avez bien distingué les deux, vous pouvez sortir de cette routine qui vous emprisonne, et être plus zen. Vous allez par exemple vous dire que cela peut attendre quelques minutes, voire quelques heures.

Accordez-vous un moment rien que pour vous, juste avant votre séance de repassage. Vous pouvez pratiquer l’activité que vous appréciez le plus, ou bien ne rien faire du tout. Simplement vous détendre…

Et vous pouvez aussi rendre votre séance de repassage ou ménage plus agréable en écoutant votre playlist préférée et vous amuser à chantonner.

A lire pour aller plus loin : 9 choses simples qui peuvent vous rendre heureuses au quotidien !

Votre mental est en surchauffe ?

Vous avez tendance à réfléchir beaucoup trop, à être sans cesse dans l’analyse, l’anticipation et la projection ? Vous ruminez sur vos échecs passés et vous vous angoissez pour les événements futurs ?

Nous sommes beaucoup à avoir des difficultés à mettre notre cerveau au repos deux minutes, happés soit par le futur, soit par le passé.

Et le présent alors ?

Pour vous recentrer sur l’instant présent et profiter pleinement d’une pause bien méritée, pensez longuement à vos réussites. Remémorez-vous ces instants où vous avez su surmonter une épreuve, quelle qu’elle soit, que vous ayez eu de l’aide ou non.

En vous rappelant tous ces moments joyeux liés à une réussite, vous serez en mesure d’envisager l’avenir plus sereinement. Vos angoisses et votre stress se dissiperont peu à peu pour laisser la place au calme et accueillir un temps de pause. C’est le moment idéal pour faire une pause évasion, durant laquelle vous ne pensez plus à rien.

A lire pour aller plus loin : 7 bonnes résolutions pour vaincre la charge mentale

La culpabilité vous ronge et vous empêche de faire une pause ?

À quoi bon se sentir coupable de faire une pause ?

Vous en avez besoin, vous le savez, mais vous ne parvenez pas à vous dire que vous méritez cette pause… Quelque part, il s’agit d’un problème d’estime de soi. Vous avez tendance à faire passer le bien-être des autres avant le vôtre.

Mais ne vous sacrifiez pas ainsi !

Pour ne plus être rongé par la culpabilité, essayez cet exercice. Pour commencer, dites-vous que pour aimer les autres, il faut s’aimer soi-même.

Prenez conscience de votre valeur. Si vous êtes autant tourné vers les autres, c’est parce que vous avez de grandes qualités : l’empathie et la générosité.

Dans tous les cas, apprendre à s’écouter et prendre soin de soi est indispensable pour être épanoui et donner du bonheur aux autres. Ne vous sentez plus coupable de vous octroyer du temps pour vous. C’est nécessaire et indispensable à votre bien-être physique et psychique.

Alors, faites-vous plaisir aussi souvent que possible ! Les autres le ressentiront…

A lire pour aller plus loin : Le Niksen ou l’art de ne rien faire sans culpabiliser

Vous êtes hyperactif et n’avez jamais su vous poser ?

Vous avez toujours besoin de faire des choses, de vous activer ? Vous ne savez pas rester en place cinq minutes ? Il est temps d’y remédier…

Souvent, l’hyperactivité est le syndrome des personnes qui fuient le silence et la solitude ; qui ont tellement peur de se retrouver « seule avec soi-même » qu’elles essaient par tous les moyens de ne pas se retrouver dans cette situation qui les angoisse par avance. En fait, elles ne se sont jamais retrouvées vraiment seule et donc n’ont jamais pu essayer d’apprivoiser ce silence ou cette solitude.

Il est difficile de demander aux personnes hyperactives de faire une pause. Alors, je vous propose simplement de ralentir… Essayez de mettre plus de lenteur dans vos gestes, dans vos actions. Travaillez sur la conscience de vos mouvements : qu’est-ce que cela vous procure, quelles émotions ressentez-vous ?

Ralentissez votre rythme le plus souvent possible et vous obtiendrez de nombreux bénéfices : vous serez davantage conscient de ce qui se passe en vous, de vos besoins et désirs, et serez capable d’apprivoiser vos émotions.

A lire pour aller plus loin : Le silence et vous, une relation à part ?

Pour finir : n’oubliez pas de limiter votre temps sur les écrans

Bien souvent, lorsque l’on a cinq minutes de pause, nous les passons à consulter notre téléphone et les applications qu’il nous offre…

Et si on laissait de côté les écrans pour faire une digital détox et apprécier vraiment cette pause ?

Contrairement à ce que l’on imagine, ceux-ci nous privent de nombreux instants de repos et de bien-être. Des instants précieux, que nous devrions savourer.

À de nombreuses reprises dans la journée, nous sommes tentés de regarder ce qui se passe sur les réseaux sociaux. On les consulte souvent pour rompre l’ennui. C’est un moyen de distraction comme un autre…

Simplement, cela ne nous fait pas spécialement de bien, voire même, dans certains cas, cela peut être source de stress.

Alors, si tel est le cas pour vous, prenez du temps pour réfléchir à d’autres alternatives. Que pourriez-vous faire durant une pause de dix – quinze minutes ? Qu’est-ce qui pourrait vous être bénéfique ?

Une activité créative ? Une séance de méditation, de sport ? Un peu de lecture ? Ou simplement ne rien faire…juste rêvasser… Cela fait du bien parfois !

A lire pour aller plus loin : 5 Techniques simples et efficaces pour pratiquer la pleine conscience au quotidien

Envie de partager avec nous votre ressenti à la lecture de cet article ? N’hésitez pas, nous sommes à votre écoute !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *