11 méthodes de relaxation sans faille

Bonjour les nanas ! J’espère que vous allez bien. Bientôt les vacances ? Chez Pour Elles, nous allons prendre un peu de temps pour souffler, nous reposer et profiter (enfin) du beau temps. Mais pas d’inquiétude, nous allons revenir très vite avec de nouveaux articles, pour vous aider à prendre toujours plus soin de vous !

En attendant, nous vous proposons un article collaboratif très spécial, car il est dédié aux méthodes de relaxation !

Toute l’équipe Pour Elles à souhaité participer à cet article. Chacune d’entre nous a une méthode de relaxation bien à elle, qui lui tient particulièrement à cœur. C’est pourquoi nous avons décidé de vous les livrer, sans tabou, pour que vous aussi vous trouviez votre propre méthode.

Au sommaire aujourd’hui : cohérence cardiaque, méditation, ASMR, sport, musique, cuisine, pilates… Découvrez nos meilleures méthodes (testées et approuvées) pour une relaxation profonde et efficace.

Prenez soin de vous les nanas, et n’hésitez pas à partager dans les commentaires, votre propre méthode de relaxation sans faille ! Bel été !

#1 : La Cohérence Cardiaque : le calme à l’intérieur

Quand tout va mal dans une journée, mon pouls s’accélère à mon insu, progressivement, sans prévenir. Rapidement, il devient incontrôlable et ses battements atteignent 120 à 140 pulsations par minute. C’est beaucoup ! Et croyez-moi que la sensation dans la poitrine est loin d’être agréable ! Sans parler des risques cardiovasculaires encourus… Il devient alors impératif de le faire redescendre rapidement !

Ma méthode à moi, dans ce genre de situation, est la cohérence cardiaque.

La cohérence cardiaque est une pratique de gestion du stress. Elle permet de réguler les battements du cœur et de diminuer l’anxiété. Pour cela, il est nécessaire de commencer par apprendre à contrôler sa respiration. Ramener le calme dans l’ensemble du corps et dans le cerveau, grâce à la cohérence cardiaque.

Cette méthode a d’ailleurs été prouvée scientifiquement. Pratiquée quotidiennement, elle favorise le sommeil, la gestion du stress et régule la pression artérielle. Facile à mettre en pratique, elle vous aidera à libérer les tensions qui encombrent votre quotidien.

Comment fait-on pour ralentir les battements incontrôlés de son cœur ? Dès que je sens que la panique me gagne, que mon cœur s’emballe, je prends une pause de 5 minutes. Bien droite sur mon siège, j’inspire et expire profondément tout en écoutant mon cœur. Les bienfaits se ressentent aussitôt, dès la fin de l’exercice. Testez vous aussi !

Pendant 5 minutes, 3 fois par jour, sur une durée la plus longue possible (toute votre vie? 🙂 ), faites le vide, respirez calmement et écoutez votre cœur. Vous allez voir, vous vous sentirez mieux, en adéquation avec vous-même, calme à l’intérieur, sereine.

 

Méthode de relaxation proposée par notre superbe rédactrice de contenu Alexandra.

#2 : L’art thérapie : quand le coloriage apporte la zen attitude

Quand j’ai un peu plus de temps devant moi, par exemple en soirée après une longue journée de travail, j’ai envie et surtout besoin de décompresser. Chacun va trouver ses propres moyens pour se débarrasser du stress de la journée qui vient de s’écouler.

Ma méthode à moi, c’est l’art thérapie. Je le pratique en semaine, car le week end est réservé à la famille et aux amis, qui ont un effet sur moi aussi positif que toute autre méthode de relaxation 🙂 ).

L’art-thérapie consiste à utiliser le processus créatif à des fins thérapeutiques (dessin, peinture, collage, sculpture, scrapbooking, art floral, DIY, etc.). En réalité, arrivés à l’âge adulte, nous avons tendance à nous priver de toute créativité. Pourtant, cela a un effet libérateur sur notre gestion du stress quotidienne.

Pour être à l’aise avec cette pratique, vous pouvez choisir l’art ou la création artistique qui vous convient le mieux. Il n’y a pas de règles à respecter, il suffit de se laisser aller et occuper ses mains et son esprit, avec quelque chose de plaisant.

La discipline phare de l’art-thérapie, celle que j’ai choisi, c’est le coloriage. Oui, oui, le coloriage pour les adultes n’est pas qu’un effet de mode ! C’est un moyen thérapeutique prouvé pour améliorer la qualité de vie et se débarrasser du stress.

Le coloriage est une activité qui favorise la concentration et qui permet de lâcher prise et par conséquent de se libérer l’esprit. C’est en cela qu’il est profondément anti-stress. Bien évidemment, la condition est de prendre du plaisir et s’appliquer sans se mettre la pression, cela va de soi 🙂 Vous avez, vous aussi, un pouvoir créatif qui ne demande qu’à s’exprimer !

Méthode de relaxation proposée par notre superbe rédactrice de contenu Alexandra.

#3 : La méditation : pour atteindre la plénitude

La méditation est avant tout pratiquée pour ses vertus apaisantes et régénératrices, ainsi que pour l’aide à la concentration qu’elle représente. Peu coûteuse et sans effet secondaire, la méditation (technique également appelée MindFulness) présente de nombreux bienfaits, dont certains sont prouvés scientifiquement.

Pratiquer la méditation pleine conscience se rapproche assez du mantra « vivre le moment présent », pour celles et ceux qui l’utilisent. Comme son nom l’indique, il s’agit de s’arrêter pour recevoir et accueillir pleinement les sensations en provenance de tout ce qui vous entoure. Sons, odeurs, mouvements, couleurs… sont alors « amplifiés ».

Avec l’expérience, la méditation pleine conscience peut devenir un état permanent, à la manière d’un éveil extrême. La méditation vous permet de prendre soin de vous, de lâcher prise et de vous octroyer du temps que vous méritez.

Simple à mettre en pratique, il suffit de choisir un endroit calme, et de laisser son esprit vagabonder dans une direction choisie. Observer le feu dans la cheminée, la flamme de la bougie ou la respiration qui soulève régulièrement le ventre de votre chat, permet de se libérer des pensées et émotions négatives. La méditation guidée grâce à des vidéos ou des applications, peut vous aider à débuter. Vous trouverez sur Youtube des musiques apaisantes, qui vous orientent et vous aident à vous écouter, vous, votre corps et votre état d’esprit.

Nous avons d’ailleurs concocté, rien que pour vous, cet article : comment bien méditer avec seulement 10 minutes devant vous

Méthode de relaxation proposée par notre superbe rédactrice de contenu Alexandra.

#4 : L’ASMR : la douceur du chuchotement

Il y a quelques semaines maintenant, je vous présentais l’ASMR. C’est ma technique favorite pour me relaxer, en journée comme en soirée. J’avoue qu’une séance de yoga me fait également beaucoup de bien, mais c’est l’ASMR qui me permet vraiment de me détendre.

Lorsque je me sens tendue, que j’ai des difficultés à m’endormir.  Quand les pensées tournent, retournent et virevoltent dans tous les sens (un peu comme les joueurs d’un match de Quidditch dans Harry Potter), j’ai beaucoup de mal à me poser.

Alors certes, les écrire m’aide à les exprimer. Mais l’émotion générée reste, en général. Donc, après l’avoir accueillie et acceptée, j’aime m’octroyer un moment de douceur. Je branche mes écouteurs (ce qui permet de ne pas avoir d’interférences avec l’environnement direct), je choisis une vidéo qui m’inspire et je me laisse porter. C’est aussi ça que j’adore dans l’ASMR : c’est simple et ne demande aucun effort.

Je l’utilise à n’importe quel moment de la journée. Cela peut être l’occasion d’une pause, lorsque le travail devient stressant. Oui, même si j’ai encore une to-do list plus grande que moi et qu’il ne me reste que deux heures, un peu d’ASMR pour faire redescendre la pression ! Et je suis d’autant plus efficace ensuite. Sauf si j’en écoute trop et j’enchaine une sieste (ça n’est arrivé qu’une fois — heureusement…).

Le soir, cela va m’être très utile pour m’endormir. Je me cale dans mon lit, sous ma couette, j’apprécie ce moment (c’est vraiment l’un de mes favoris). Je profite du silence puis je me laisse emporter. Mon type de vidéo ASMR préféré : le roleplay. J’adore découvrir les « histoires » imaginées par les artistes ASMR !

Méthode de relaxation proposée par notre superbe rédactrice de contenu Céline.
Son interview et ses articles Pour Elles !
Vous pouvez retrouver Céline sur Linkedin !

#5 : La Musique : quand la musique est bonne, bonne, bonne

L’un de mes premiers articles pour le webzine Pour Elles traitait des bienfaits du chant sur le corps et l’esprit. On le sait toutes : le corps et l’esprit sont indissolublement liés. Quand l’un va mal, l’autre aussi. Il est donc très important d’apprendre à se relaxer : l’esprit va alors se libérer de toutes les tensions et émotions négatives absorbées au cours d’une journée, ce qui ne sera pas sans conséquences pour notre corps.

Pour moi, rien de tel pour bien commencer la journée que de s’immerger dans un autre univers par le biais de la musique. On fait le vide autour de soi pour se recentrer sur ce qui compte vraiment. On fait abstraction du reste. Tout ce qui compte, c’est l’instant présent. Durant ces petites plages détente, on puise alors le carburant nécessaire pour continuer à fonctionner avec dynamisme et enthousiasme.

La musique rythme ma vie. J’en écoute à peu près toute la journée. En fait, il a été prouvé qu’écouter de la musique ne serait-ce que quelques heures par jour réduisait considérablement l’anxiété. Pour ma part, je ressens ses bienfaits tous les jours.

Vous n’êtes pas obligée d’écouter de la musique classique, si vous n’aimez pas. Vous pouvez écouter un tout autre style de musique, tant que celle-ci vous fait du bien… Pour ma part, j’aime beaucoup la pop, la folk ou encore la soul.

Bien sûr, certaines musiques sont plus apaisantes que d’autres : en effet, je ne suis pas certaine que le hard rock ou le métal puissent véritablement nous détendre (mais c’est une question de point de vue ;-))

Pour favoriser ce moment de relaxation, je peux choisir de m’allonger sur le sol ou d’être tout simplement assise. On peut aussi écouter de la musique dans les transports en commun, en rentrant du travail, ça marche aussi !

Après une journée intense où l’on a dû faire face au stress et à de multiples contrariétés, il est bon de se décontracter en écoutant un peu de musique.

Une pause douceur dans ce monde de brutes !

Méthode de relaxation proposée par notre superbe rédactrice de contenu Maud.
Son interview et ses articles Pour Elles !

#6 : La nature : retour à l’essentiel

J’ai testé plusieurs méthodes de relaxation : le yoga, la méditation, le tricot, le running en sont des exemples. Sur le moment j’avais la sensation d’aller mieux, de me sentir plus reposée, mais je n’y revenais pas régulièrement… En plus, cela impliquait de lire, de suivre des cours ou d’apprendre… Même si j’adore m’enrichir de nouvelles connaissances, j’étais alors loin d’obtenir l’effet voulu : me relaxer et me déconnecter. Jusqu’au jour où j’ai trouvé…

Lorsque je me sens oppressée, stressée ou même triste, ma méthode infaillible est d’aller au contact de la nature. L’effet est saisissant. J’ai la chance d’avoir des coins de nature, champs, prairie, points d’eau et de la forêt à 10 petites minutes à pied de chez moi. Qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il y ait un grand soleil : je me pare d’une tenue adaptée, et hop en balade ! Tout est alors facile, je marche, je me laisse porter : pas d’itinéraire prévu, pas de montre… j’y vais à l’instinct. Je me concentre sur la douceur des rayons de soleil, sur le son des gouttes de pluie qui tombe sur les feuilles des arbres, sur la luminosité au travers la végétation, sur cette discussion très animée entre deux oiseaux, sur les nuances de vert que nous offrent les houppiers… sur les innombrables détails que je ne prends pas le temps d’observer au quotidien. Et si j’ai un long moment devant moi, je me dirige vers des sentiers qui me sont inconnus. J’aime l’idée de découvrir un lieu pour la première fois, d’avancer au gré de mes ressentis.

Cette pause me semble hors du temps et me redonne une belle énergie, je me sens reposée, plus créative et prête à avancer de nouveau dans mes projets.

Méthode de relaxation proposée par notre superbe rédactrice de contenu Audrey.

 

#7: Le bain : moment de chaleur et détente intense

À l’heure où j’écris ces lignes, je suis dans un train direction La Rochelle, pour rejoindre notre maison de famille du côté de l’île d’Oléron. L’un de mes rituels traditionnels lorsque je vais dans cette maison, c’est de profiter de la baignoire pour prendre un bon bain chaud. Lorsque la pluie est battante ou que j’ai le moral dans les chaussettes, comme c’est le cas aujourd’hui, rien de tel pour recharger les batteries et me redonner du baume au coeur.

Saviez-vous que prendre un bain chaud a de nombreuses vertus pour le corps et l’esprit ?

Baisse de l’hypertension, amélioration du sommeil, relâchement des muscles, augmentation de la production d’endorphine ou encore soulagement des crampes et des spasmes. Si vous avez du mal à dormir, c’est une méthode infaillible pour trouver le sommeil ! Autre point positif pour la peau, l’eau chaude ouvre les pores et les capillaires. Le bain est donc le moment idéal pour procéder à votre routine cocooning : gommage, masque, profitez-en !

Voici donc l’une de mes méthodes de relaxation préférées. Allumez une bougie, faites couler un bon bain chaud, ajoutez-y quelques gouttes de votre bain moussant préféré ou des sels de bain, et installez-vous confortablement pour un moment de pure détente. Personnellement, j’aime beaucoup écouter un podcast ou regarder une série durant mon bain. Vous pouvez aussi tout simplement fermer les yeux et vous laisser aller. Rien de tel pour relâcher la pression  après une longue journée 🙂

Méthode de relaxation proposée par notre superbe rédactrice de contenu Marie.

#8 : La cuisine : la relaxation par le plaisir des papilles

L’une de mes passions dans la vie, c’est la bonne bouffe et il s’avère que je n’aime pas seulement manger, j’aime aussi beaucoup cuisiner. Pour moi, cuisiner est vraiment synonyme de détente. Après une longue journée de travail, le simple fait de passer en cuisine me permet de relâcher la pression et de me faire plaisir. Contrairement aux idées reçues, cuisiner n’est pas si compliqué qu’il n’y paraît et vous n’avez pas besoin d’y passer deux heures pour concocter de bons petits plats. Cela permet aussi de laisser libre court à son imagination ! Il n’y a pas vraiment de règles en cuisine.

Si comme moi vous passez beaucoup de temps devant un écran d’ordinateur, il est probable que vous ayez les yeux fatigués en fin de journée. Cuisiner est non seulement utile (eh oui, il faut bien manger), mais c’est surtout une activité manuelle. Autrement dit, c’est l’occasion parfaite pour créer une rupture après avoir scruté votre écran sans interruption. En cuisinant, vous allez vous faire appel à tous vos sens :

  • au toucher bien sûr, puisque vos mains sont votre “ustensile” principal ;
  • à l’odorat, vous allez inonder la maison de délicieuses odeurs ;
  • au goût, car c’est le privilège du cuisinier de pouvoir goûter à tout ;
  • à l’ouïe, pour écouter le beurre et l’huile chanter dans la casserole ;
  • et à la vue lorsque vous allez surveiller la cuisson ou soigner la présentation de votre plat.

Et puis quoi de mieux que de régaler vos proches avec un bon repas fait maison ? 🙂

Méthode de relaxation proposée par notre superbe rédactrice de contenu Marie.

#9 : Le magnétisme : une transmission d’énergie

Nous avons toutes nos petits trucs pour prendre du recul et souffler quand la vie nous bouscule. Planning chargé, contrariétés au travail, disputes dans le couple, imprévus déplaisants… Autant d’obstacles au bien-être qui font s’élever la charge mentale et s’accentuer les sentiments négatifs.

C’est parfois mon cas. Si je tente le plus possible de rester éloignée de toute source de stress, il arrive qu’il me rattrape, m’empêche de dormir ou me rende irritable. Je m’agace, je perds patience et je ne suis littéralement plus bonne à rien ! Il est temps de prendre une pause, de trouver comment rétablir l’équilibre.

J’ai essayé le yoga minceur qui allie détente, relaxation et exercice, mais ce n’est pas toujours suffisant. Et si les principes de la slow life m’accompagnent où que j’aille, ma nature anxieuse me fait quelquefois oublier ces bons réflexes qui prônent avant tout la bienveillance avec soi-même.

Depuis plusieurs années j’ai donc recours à une magnétiseuse. Quand ça ne va pas, son énergie me booste. Quand ça va, elle consolide mes acquis du moment et m’encourage à aller de l’avant.

Le magnétisme s’appuie en effet sur la transmission d’énergie d’une personne à une autre. Lorsqu’elle est développée, cette énergie propre à chacun, aurait le pouvoir d’influer sur celle des autres et même de guérir certains maux. Le magnétisme pourrait notamment agir sur l’inflammation et les douleurs chroniques.

Donc, si je vais puiser trop loin en moi et que j’ai du mal à remonter la pente seule en dormant plus ou en m’offrant des temps de pause supplémentaires, je prends rendez-vous chez ma magnétiseuse. Elle m’accueille toujours avec le sourire pour une séance de 40 minutes environ, de laquelle je vais sortir épuisée (eh oui) pour mieux remonter un ou deux jours après.

Allongée sur le dos dans un confortable canapé et entourée de géodes et de pierres chères à la lithothérapie, je ferme les yeux et je me laisse aller.

Il arrive que nous parlions pendant toute la séance ou seulement au début. Il arrive aussi que je m’endorme (oups), mais la plupart du temps je me sens juste extrêmement bien et extrêmement lourde. Tout mon corps est lourd parce que complètement et entièrement relaxé.

Et ce par la simple proximité des mains de la magnétiseuse.

Après ça, je dois prendre soin d’éviter les efforts pendant un jour ou deux afin de laisser le temps à l’énergie de s’installer. Et si après mon rendez-vous je suis totalement épuisée au point le soir même d’être au lit à 20 h, je me sens rapidement beaucoup mieux. Plus en harmonie avec moi-même, reposée, rassérénée, apaisée et prête pour de nouvelles aventures !

Méthode de relaxation proposée par notre superbe rédactrice de contenu Pauline.
Son interview et ses articles.

#10 : Le sport : un esprit sain dans un corps sain

Si j’étais un objet, je serais une cocotte-minute. J’enferme tout à l’intérieur, bien hermétiquement. Je rabats le couvercle et surtout je ne l’ouvre plus jamais. L’inconvénient, c’est que de temps à autre, la valve pète et la pression sort sans prévenir. C’est un peu mon côté lunatique, quoi. Je monte aussi vite que je redescends.

Le truc, c’est que j’ai réalisé que je n’avais jamais pris le temps de dépressuriser convenablement. Je n’avais pas d’échappatoire, de petit moment à moi pour décompresser, me relaxer. Une méthode pour vider mon cerveau des pensées ruminantes et incessantes.

Lorsque j’ai arrêté de fumer, j’ai eu une envie irrépressible de reprendre le sport. Moi, la sportive du dimanche qui n’a pas couru depuis le collège. Allez savoir. Alors ni une, ni deux, je suis allée m’inscrire à la salle de sport.

Bon en toute honnêteté, j’avais plusieurs objectifs derrière la tête. Me remettre en forme, reprendre un style de vie plus sain, mais aussi avoir une activité en dehors de chez moi. J’ai beau être un peu casanière sur les bords, travaillez chez soi, parfois ça rend zinzin. Surtout dans un deux pièces. C’est un peu comme le poisson rouge dans son bocal. On a vite fait le tour.

Alors j’y suis allée, la fleur au fusil, avec quelque peu d’appréhensions. Surtout pour mon compte en banque. (et si au bout de trois semaines, j’ai plus le courage d’y aller ???)

Mais ça a été une révélation pour moi. Non, je n’en fais pas des caisses. En fait, lors de ma première séance, alors que j’étais tranquillement en train de terminer mon entrainement, j’ai réalisé une chose incroyable. Je ne pensais à rien depuis plus d’une heure. Rien. Nada. Une fois j’y suis même allée après une dispute avec mon chéri. Pour évacuer. Au bout d’un quart d’heure, j’ai carrément oublié !

Maintenant quand j’ai eu une longue journée, que j’ai le cerveau en compote, que je suis au bout de ma vie, je sais où aller. J’enfile mon jogging, je joue ma playlist du moment, je m’installer sur la machine et c’est magique. J’en ressors vidée. Dans le bon sens du terme évidemment.

Dieu sait que j’en ai testé des choses : le yoga, la méditation, l’ASMR aussi, pour m’endormir. Mais il n’y a que le sport qui m’aide à me vider l’esprit. Je m’y rends trois fois par semaine, c’est même devenu un petit rituel le dimanche matin. – Moi qui détestais les dimanches, je commence à les apprécier. À les attendre, même. – Un esprit sain, dans un corps sain dit-on : désormais, je fais d’une pierre deux coups !

Méthode de relaxation proposée par notre superbe rédactrice de contenu Samantha.
Vous pouvez retrouver Samantha sur Linkedin !

#11 : Pilates : se détendre tout en se musclant

J’ai toujours été plutôt du genre hyperactive. En d’autres termes “la nana très énervante qui parle vite, qui a besoin de beaucoup bouger tel un chien fou et qui a le cerveau qui fume”. C’est bien mais ça procure aussi pas mal de stress et ça n’est pas toujours bien compris par celui qui partage ma vie 😉 Normal, je me saoule moi-même parfois.

Pour me fatiguer, je misais sur des activités cardios comme le cross-training, que je pratique toujours beaucoup, la course à pied ou la boxe. Quand je me suis mise à mon compte, j’ai vite compris qu’avec 8 à 12h par jour devant un ordinateur, mon corps et ma tête allaient souffrir … Il fallait que je renforce mon dos et que j’apprenne à relâcher la pression.

J’ai essayé le yoga – trop lent. J’arrivais pas à me concentrer. J’ai tenté la méditation – non plus. Mon cerveau partait trop vite ailleurs. Oui, il a vraiment du mal à se calmer celui-là ! Il me fallait quelque chose qui me fasse faire un effort physique mais bien plus modéré qu’au CrossFit. Puis un jour, les gérants de ma fabuleuse salle de sport ont décidé de proposer des cours de Pilates. Mon coach sportif m’a tout de suite dit “le Pilates va être complémentaire à ce que tu fais en cardio, fonce !”. Bon, j’ai foncé et je n’ai pas regretté !

Depuis 6 mois que je pratique cette discipline, j’ai vu la différence. Le Pilates a de nombreux bienfaits. Il a améliorer ma posture et a nettement renforcé toute ma chaîne abdominale. Mes lombaires, mises à rude épreuve, lui disent merci. J’ai donc vu des changements positifs sur mes douleurs au niveau du dos et de la nuque : celles-ci ont diminué. En prime, à la fin de la séance, le coach nous offre quelques minutes de relaxation, avec une petite musique de fond. Je m’efforce d’utiliser ce moment pour apprendre à bien respirer, à relâcher la pression. J’ai encore parfois du mal à ne penser à rien mais ça vient avec l’entraînement ! Persévérance est mon leitmotiv et je compte bien continuer à me détendre 😉

Conseil parfaitement imparfait proposé par notre superbe rédactrice de contenu Mathilde
Son interview et ses articles Pour Elles !
Vous pouvez retrouver Mathilde sur Linkedin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *