6 étapes pour développer son intuition

Savez-vous que l’intuition peut être votre meilleure amie, une véritable alliée au quotidien ?

Si si, je vous assure. Avoir de l’intuition peut véritablement changer votre vie. En écoutant votre voix intérieure, vous allez pouvoir faire des choix non plus uniquement rationnels, mais des choix qui vous rendront tout simplement heureux.se.

De nombreuses études scientifiques le confirment : l’intuition n’est pas un don.

L’intuition est une qualité qui est en chacun de nous. L’intelligence intuitive, comme on l’appelle aussi, se développe au quotidien.

Si vous êtes tombé.e sur cette page, ce n’est pas par pur hasard ; c’est certainement parce que le sujet vous intrigue, que le titre a attisé votre curiosité… Quand on parle d’intuition, on imagine quelque chose d’un peu « surnaturel » de l’ordre de la « magie », car par forcément en prise avec le réel… Et pourtant…

Vous aimeriez savoir d’où vient l’intuition ? Connaître la méthode pour développer votre intuition ?

Je vous livre quelques pistes pour travailler votre intelligence intuitive, faire preuve de plus d’intuition dans votre vie quotidienne afin de vous aider à prendre les bonnes décisions.

Qu’est-ce que l’intuition ?

Telle une petite voix qui nous susurrerait à l’oreille des informations, l’intuition nous parvient au cerveau comme ça, comme une évidence. Il n’y a aucun raisonnement derrière tout ça. On parle souvent de sixième sens, après la vue, l’ouïe, le goût, l’odorat, et le toucher.

Développer son intuition, c’est faire en sorte d’entendre cette petite voix plus clairement ; qu’elle nous souffle ce que l’on doit faire.

Quand on est face à un choix, on a tendance à réfléchir énormément. On se pose un tas de questions. On dit d’ailleurs que l’on « mentalise nos choix », qu’on « intellectualise ».

Avoir de l’intuition, c’est tout le contraire, puisque cela fait partie du ressenti. On ressent quelque chose, on ne peut pas l’expliquer. Par exemple, lorsque l’on rencontre quelqu’un pour la première fois dans le cadre professionnel ou intime, on peut avoir un premier ressenti, et une intuition, qui nous dit : « cette personne est digne de confiance, je peux lui faire confiance ». Ou au contraire, on peut avoir une mauvaise intuition.

En bref, c’est le cœur qui parle, et non la tête.

Pourquoi avons-nous peur d’écouter notre cœur ?

Très souvent, notre cœur nous dicte nos choix. Mais nous ne savons pas très bien l’écouter. Parce que nous voulons toujours tout contrôler, et qu’en écoutant notre cœur, nous sommes davantage dans le lâcher prise. Et aussi étrangement que cela puisse paraître, cela nous effraie.

Quand vous êtes face à un choix difficile, votre intuition peut vous sortir du pétrin et vous faire prendre la bonne décision. Mais qu’est-ce que la bonne décision ?

Peut-être celle qui est « juste » pour nous. Celle qui nous rendra heureux. Parfois, nous écoutons notre entourage, et nous prenons des décisions en fonction de leur avis. Ils pensent bien faire, et nous pensons qu’ils ont « raison ».

Seulement, ils n’ont ni raison, ni tort. Parce que nos choix nous appartiennent. Nos proches ne peuvent donc pas intervenir dans nos prises de décision. Ils peuvent nous donner leur avis, mais au final, c’est nous seuls qui sommes à même de décider si oui ou non, nous devons faire telle ou telle chose.

Bien sûr, il ne s’agit pas non plus de se lancer dans n’importe quel projet sans avoir bien réfléchi. Ne pas confondre suivre son intuition avec décider sur un coup de tête sans être certain que son projet est viable.

Exemple : vous avez un projet de création d’entreprise. Vous n’allez pas vous lancer sans avoir établi un business plan ; ou sans avoir les compétences pour mener à bien ce projet.

Les étapes pour développer son intuition et ne pas faire des choix à contre-cœur

1ère étape : Être à l’écoute de son corps et de ses émotions

Quand on a un choix à faire, surtout lorsqu’il est difficile, il est nécessaire d’être à l’écoute de son corps et de ses émotions. Essayez de ressentir ce que votre corps vous dit. Visualisez les deux choix ou les multiples options qui s’offrent à vous : dans quel cas ressentez-vous des tensions dans le corps ?

Idem pour votre les émotions : quelle option vous rend heureux.se, enthousiaste, rien que d’y penser ?

2e étape : Apaiser son mental

Apaiser son mental. Qu’est-ce que cela signifie ? Nous sommes habitués aujourd’hui à faire un tas de choses en même temps. Nous avons habitué notre cerveau à faire de même. Nous pensons à dix mille choses à la fois. Notre esprit vagabonde sans cesse, et très souvent, nous ne pouvons pas l’en empêcher.

Il existe pourtant une solution. Il nous faut multiplier les exercices de pleine conscience, comme la méditation. Ceux-ci nous permettent de nous recentrer sur ce que nous faisons à l’instant T. Pour que notre cerveau soit pleinement présent et dédié aux actions que nous entreprenons sur le moment.

Ces exercices de pleine conscience nous permettent non seulement de favoriser notre concentration, mais aussi de développer notre intuition.

3e étape : S’accorder des moments de silence

Nombreuses sont les personnes à avoir la phobie du silence

Et pourtant, le silence est salutaire : c’est l’occasion de se reconnecter avec son « moi » intérieur. En multipliant les moments de silence, vous serez capable d’entendre plus facilement votre petite voix intérieure.

4e étape : Développer son sixième sens en s’amusant

Rien de tel que de jouer pour apprendre et mieux assimiler quelque chose de nouveau.

Avec l’intuition, c’est pareil. Vous pouvez par exemple essayer de deviner les couleurs des habits que porteront vos collègues, ou les personnes que vous allez rencontrer en entrant dans un magasin. La couleur des voitures que vous allez croiser sur la route.

5e étape : Oser écouter son intuition

Parfois, notre intuition peut nous souffler des choses qui nous dérangent, que nous ne préférerions pas entendre. C’est pourquoi nous pouvons craindre d’avoir une bonne intuition. Que devons-nous faire dans ces cas-là ?

N’ayez pas peur d’écouter votre intuition, car elle sait mieux que personne ce qui vous apportera de la joie. En n’osant pas écouter et suivre votre intuition, vous risquez de passer à côté de belles choses.

6e étape : Se donner du temps pour muscler son intuition

Développer son intuition prend du temps. Si vous voulez progresser, vous allez devoir vous armer de patience. Vous ne pouvez pas, en un claquement de doigt, devenir extrêmement intuitif.ve. Vous allez passer par des étapes, franchir des paliers, pas à pas.

L’important est de s’amuser ; alors ne soyez pas trop ambitieux.

Félicitez-vous à chaque avancée, à chaque petit progrès, quel qu’il soit. C’est en persévérant que vous arriverez à obtenir des résultats, c’est-à-dire à pouvoir vous fier à votre intuition pour prendre les bonnes décisions.

***

Voilà, vous en savez plus à présent sur l’intuition. Celle qui s’avère être une alliée de taille dans votre vie de tous les jours. Alors, n’ayez pas peur. Osez écouter votre petite voix intérieure, car elle ne vous susurre pas que des bêtises…

Quand vous êtes face à un choix, demandez-vous ce que vous feriez si vous n’étiez pas paralysé.e par la peur. Très souvent, la peur est un frein ; elle peut nous empêcher de nous lancer et de faire les« bons » choix, ceux qui nous permettraient d’être véritablement heureux.

Je vous invite donc à explorer les différentes options qui s’offrent à vous en vous visualisant dans chacune des situations : que ressentez-vous ? Comme nous l’avons vu dans la 1ère étape, vous devez vous connecter à votre ressenti, être à l’écoute de vos émotions et de votre corps. Quel choix vous rend heureux?

Voilà, vous avez un début de réponse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *