Module 1 : Introduction à la naturopathie et à l’alimentation saine

Bonjour les filles et les garçons. Je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour vous présenter le premier module de la formation en Naturopathie que je suis en train de suivre.

Vous rappelez-vous ? Fin août je vous invitais à venir nous rejoindre – qu’il s’agisse de vous soigner, de prendre soin de vos proches, ou d’entamer une reconversion professionnelle – et à découvrir la mini formation en naturopathie proposée par Naturorama en partenariat avec Clotilde Rolland.

Le premier module s’est déroulé le mercredi 16 septembre et j’avais envie de vous décrire en quelques mots cette première séance. Sachez néanmoins que vous pouvez nous rejoindre en cours de route, il reste 3 séances : mercredi 14 octobre, sommeil et stress sont au programme (sacré sujet !), mercredi 04 novembre, nous évoquerons alors la trousse à pharmacie naturelle, et la dernière le mercredi 16 décembre où il sera question de prévention et d’amélioration des problèmes ORL. Intéressant, non ?

 Pour en savoir plus sur le programme et les informations pratiques, lisez ceci : Formez-vous à la naturopathie avec Clotilde Rolland et Naturorama

Pourquoi suis-je intéressée par la naturopathie ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, quelques lignes sur mon intérêt pour la naturopathie.

Il y a quelques années j’ai fait un burn out. Jusqu’à très récemment, j’avais honte de mon burn out. J’en portais toute la faute, moi et mon incapacité à faire les choses comme il le fallait ou dans le temps imparti. Je me sentais parfois nulle, idiote et pas toujours à la hauteur.

Mais j’avais tort de penser ainsi.

Avec le recul nécessaire j’ai compris que le problème ne venait pas uniquement de moi. Si je ne faisais pas bien les choses c’était aussi à cause de la pression et du stress que je devais supporter au travail, à cause de mes supérieurs et de mes collègues, de mes ruminations perpétuelles et d’une fatigue persistante.

Si je ne respectais pas les délais impartis, c’est aussi parce que l’on me demandait trop de choses en très peu de temps. En effet, les entreprises aujourd’hui pensent plutôt en termes de marge brute/bénéfices, que de bien-être du salarié.

Alors oui, mon perfectionnisme et mon humanité ne m’ont pas aidé, mais tout n’est pas uniquement de ma faute. Si vous vivez une situation similaire à la mienne, mettez-vous sur pause et demandez-vous si vous méritez vraiment de vous sentir aussi mal. Prenez en main votre destin, votre santé, votre vie !

Bref… ceci étant dit, cette période de burn out – qui n’est autre chose qu’un épuisement professionnel malgré l’envie de faire bien (de trop bien faire 😉 ) et d’avancer – m’a rendue malade. Migraines à répétition, maux de ventre, fatigue chronique, incapacité à me concentrer longtemps, tremblements et vertiges presque quotidiens, prise de poids inexpliquée…

Mon corps a commencé à me parler mais je n’ai pas su l’écouter. Du moins, pas tout de suite. J’ai donc souffert de douleurs diffuses dans tout le corps pour lesquelles la médecine traditionnelle n’a pas d’une autre réponse qu’une mise sous antidépresseurs ! Vous trouvez cela normal ? Moi non, car je sais que je ne suis pas et que je n’ai pas été dépressive !

Je me suis alors sentie obligée de prendre soin de moi et me soigner toute seule. C’est pourquoi je me suis tout naturellement penchée sur les pratiques de médecine alternative –  médecine holistique – dont la naturopathie en fait partie.

Et depuis la découverte de la naturopathie je me sens tellement mieux, j’ai soigné énormément des choses même si quelques bémols existent encore. Je continue mes efforts. 🙂

Pour aller plus loin : 7 bonnes résolutions pour vaincre la charge mentale

Module #1 : Introduction à la naturopathie et à l’alimentation

Cette première séance a été consacrée à la découverte de la naturopathie et ses principes de base.

Bon alors, qu’est-ce que la naturopathie ? Eh bien, la naturopathie c’est l’art de conserver, d’optimiser ou de recouvrer la santé par des moyens naturels. La naturopathie n’est pas une médecine nouvelle, puisqu’elle puise ses racines dans l’antiquité, à la même époque que les médecines ayurvédiques nées en Inde et en Chine. Alors, si votre entourage vous dit que c’est un truc à la mode, répondez qu’ils ont tout faux !

Il existe 5 piliers autour desquels la naturopathie se concentre :

  • Causalisme : on recherche la cause de la cause de la cause pour améliorer le bien-être de la personne.
  • Hygiénisme : pour sauvegarder sa santé, il faut avoir une bonne hygiène de vie (alimentation, activité physique, gestion des émotions).
  • Holisme : pour être en bonne santé, il faut aborder la personne dans sa globalité (physique, psychique, et émotionnelle).
  • Vitalisme : nous avons tous, dès la naissance, une force vitale qui nous est propre. Prendre soin de sa force vitale, c’est renforcer sa santé.
  • Humorisme : rien avec le fait d’avoir de l’humour. 🙂 Nos humeurs (sang, lymphe…) sont souvent encrassées par la pollution, la mauvaise hygiène de vie, le stress oxydatif… Cela nous rend malade. Prendre soin de ses humeurs et de leur qualité, est donc un gage de bonne santé !

Vous l’aurez compris, en partant de ces piliers, nous obtenons le secret d’une bonne santé :

  • Alimentation saine et équilibrée primordiale
  • Psychologie et relaxation nécessaire
  • Sommeil de qualité indispensable
  • Exercice physique important

À l’inverse, une alimentation de mauvaise qualité, industrielle, non équilibrée, une forte sédentarité, un stress permanent et une manque de sommeil, nous rendent malade sur le long terme.

Alors, facile d’être en bonne santé, non ? Je rigole, ce n’est pas si évident que ça. C’est toujours plus facile sur le papier qu’en pratique.

Le point le plus important est bien évidemment l’alimentation. Nous ne savons plus bien manger, d’ailleurs que signifie bien manger ? Nous n’avons plus le temps de cuisiner, nous n’avons plus l’argent d’acheter des produits de qualité, de préférence bio, nous n’avons pas d’idées de repas savoureux et équilibrés, nous ne savons pas comment composer nos assiettes pour respecter notre corps, ni les quantités qu’il nous faut absorber pour être en pleine forme et en bonne santé, bref, on fait au plus simple et au plus vite. Pas de jugement dans mes paroles, j’ai fait comme ça moi aussi, pendant longtemps. Mais j’ai compris que l’alimentation est la clé de notre santé, alors j’ai revu toutes mes habitudes et redéfini mes priorités.

Dans cette mini formation à la naturopathie, Clotilde nous a parlé :

  • Des différentes catégories de nutriments et de leur importance (lipides, glucides, protéines, vitamines, oligo-éléments, minéraux).
  • Des besoins du corps.
  • Des carences qui peuvent exister.
  • Des aliments à index glycémique haut et bas.
  • De la chrononutrition ! (Je pense que je vais faire un article là-dessus, le sujet m’a beaucoup interpelé).
  • Des algues et épices que nous pouvons ajouter à nos plats pour notre santé.
  • De l’importance de bien s’hydrater.
  • De l’importance des associations pour une bonne digestion.

C’était vraiment très intéressant, et j’ai appris beaucoup de choses. Je ne peux pas tout vous divulguer, assistez à la formation, ça sera plus simple.

Mais, comme je suis gentille, voici quelques conseils et astuces que Clotilde nous a gentiment livrés :

  • Les protéines doivent être apportées selon le ratio ⅔ animal et ⅓ végétal.
  • Il faut oublier que le gras fait grossir. Bonne nouvelle ça, non ? Attention, pas tous les types de gras, mais le bon gras.
  • Le corps ne fabrique pas les omégas 3 et 6, il faut donc ajouter à votre alimentation des huiles de 1ère pression à froid.
  • Les épices sont très intéressantes pour la nutrition, essayez le curcuma, le cumin, la cannelle, le gingembre… Chaque épice à ses vertus. Diversifiez-les, mélangez-les. 🙂
  • Ajoutez des super aliments à votre quotidien : algues, graines germées, thé vert, ail, oignon, fruits rouges, …
  • Ajoutez les légumes verts à chaque repas.

Finalement, bien manger c’est opter pour des aliments non-transformés, cuisiner à la maison, diversifier, équilibrer, ajouter de la couleur dans ses assiettes, et surtout adapter les portions à nos vrais besoins.

Pendant le cours nous avons eu la chance de goûter aux graines germés, c’était surprenant mais ça m’a donné envie de les ajouter à mes salades !

Bilan de cette première formation ?

Nous avons été en petit comité, mais c’est ce qu’a fait le charme de cette première rencontre. Nous nous sommes senties à l’aise toutes ensemble, nous avons pu échanger avec Clotilde, raconter quelques anecdotes personnelles pendant la formation et lors de notre dégustation de graines germées et de tisanes chaudes. 🙂

J’ai beaucoup apprécié le professionnalisme et la simplicité de Clotilde, et j’ai beaucoup appris. Les menus donnés en fin de cours vont me faciliter la vie pour la mise en pratique de ces conseils alimentaires. J’ai hâte d’être au 14 octobre pour connaître la suite !

En attendant mon deuxième compte rendu et les astuces de Clotilde, je vous invite à lire quelques articles en relation avec l’alimentation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *